Expéditions 2011 : Journal de Bord

Vous souhaitez prendre des nouvelles des deux équipes parties au Kirghizstan cet été ? Vous voici au bon endroit pour suivre les traces de la (...) Voir descriptif détaillé

Expéditions 2011 : Journal de Bord

Vous souhaitez prendre des nouvelles des deux équipes parties au Kirghizstan cet été ? Vous voici au bon endroit pour suivre les traces de la (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

A partir du jour du départ de chacune des équipes Panthera, dès que des nouvelles seront données par l’intermédiaire du téléphone satellite vers le centre de séjours scientifiques de St-Anthème (STA) en Auvergne, l’équipe de STA retransmettra ces informations dans ce journal de bord.
Nous vous invitons donc à venir faire un petit tour par ici régulièrement....

[Au retour des expéditions, ce carnet de bord a été mis à jour, avec plus de détails par rapport aux messages envoyés via le téléphone satellite, ainsi qu’avec des photos. Il ne reflète donc pas la quantité d’informations donnée aux proches des participants partis sur le terrain durant l’été.]

Expédition du mois de JUILLET

Lundi 4 Juillet 2011

C’est le grand jour !
Décollage à 14h00 de Paris pour une arrivée très tôt mardi matin (5h10 heure locale) sur le sol kirghize !
8h de vol cumulées (avec 3h30 « d’entracte » à Moscou) et 4h de décalage horaire. Il sera en fait 1h10 en France à notre arrivée au Kirghizstan... Autant dire que la nuit aura été courte !
Mais cela vaut le coup... de belles aventures nous attendent !

Alors à demain, pour les premières nouvelles !

Anne

Mardi 5 Juillet 2011

5h10 heure locale, nous atterrissons à l’aéroport Manas de Bichkek parmi les avions de chasse et autres modèles (dont je ne saurais donner les noms), la base militaire américaine se trouvant ici, au pied de l’aéroport.
L’heure de récupérer les bagages approche, et l’angoisse monte... chaque année nos sacs voyagent en Chine, visitent Moscou, ou que sais-je... et nous reviennent quelques jours après...!
Et bien non, cette année, TOUS les bagages sont là ! ouf ! 1re année où l’on ne passera pas 2h dans les bureaux d’Aeroflot, à faire les réclamations ! Champagne !
Et notre super Askat (interprète) nous attend, aux premières loges, en rose fushia au cas où on aurait pu le louper ! Quel plaisir de le revoir !
Nous voilà donc en route vers l’hôtel, petite guest house sympathique, au fin fond des petites rues (chemins) de Bichkek ! confort transitoire avant la réserve naturelle et le tapis de sol !
Une bonne douche et quelques heures (2h) de sommeil nous requinquent avant cette folle journée de préparatifs qui nous attend au centre de la capitale !
1er petit déj’ : il est 11h30 et ce sera donc un déj’ plutôt qu’un petit déj’... Au menu : Manté ! (ravioles de viande, mouton bouilli, et oignons).
Même Alex est calé, et ça, même si l’on ne s’en doute pas encore, c’est un exploit !

Ensuite, direction le Osh Bazar , plus grand bazar de la capitale, pour y acheter les denrées indispensables à nos 12 jours d’autonomie dans la réserve, et au passage en prendre plein les yeux (malgré la fatigue déjà avancée sous cette chaleur !) : fruits secs, huile, muesli, café, thé, sardines en boite, concentré de tomate, pâtes, riz, sarrasin, épices, chocolat (!!!), levure, gaz,... etc... On en a plein les bras, et pourtant, il ne s’agit que des « petites choses » pouvant se conserver, les produits frais nous attendant à Barskoon, où nous ferons les dernières courses demain.

Après le bazar, nous voilà en route vers l’ambassade de France. Nous signalons notre présence avec quelques paperasses administratives, puis rencontrons Pierre Ledys, attaché de coopération et d’action culturelle de l’ambassadeur.
C’est ensuite l’heure d’un café (ou d’un bière, pour les amateurs... et oui je pense à vous Alex et Sim !) avec Saltanat Seitova, la vétérinaire de NABU, en charge du parc zoologique de Karakol. NABU (Naturschutzbund Deutschland) est une association allemande de protection de la nature ayant une antenne kirghize s’impliquant dans la protection de toutes espèces, et particulièrement de la panthère des neiges.
Un ami de Saltanat, Jaïlobek, vétérinaire virologue à Bichkek, nous rejoint. Il connait Alex car ils s’étaient déjà rencontré en France, lors d’un congrès vétérinaire. C’est donc l’occasion d’une bonne discussion autour de la protection des écosystèmes kirghizes et des actions à mener.

Et puis la fin de journée approche... alors encore quelques pas dans la ville, quelques Baklava pour Alex (et oui Alex a toujours faim, vous allez apprendre à le savoir d’ici la fin de ce journal de bord !), et puis c’est plov traditionnel pour tout le monde au resto (plat de riz, carottes, oignons, mouton).
Nous sommes tous KO après ces dernières longues 48h. Alors sommeil réparateur en perspective !
Une journée riche et bien remplie ! c’est le moins que l’on puisse dire !

Veuillez cliquer ici pour accéder à la carte dynamique Panthera
(celle-ci vous permettra d’effectuer un zoom vers les différents lieux parcourus lors de notre expédition)

Bichkek (voir quelques photos et le descriptif)

Mercredi 6 Juillet 2011

Journée qui commence sur les chapeaux de roues ! Il est 6h, et alors que Coline, Simon et Alex dorment encore, toujours aucune nouvelle de Laurent, participant arrivant normalement ce jour à Bichkek. Je ne sais pas s’il a eu mes messages vocaux et sms lui annonçant que nous ne sommes pas à l’hôtel prévu initialement mais bien à une autre adresse...
6h30, coup de fil, Laurent se trouve au 1er hôtel et « panique à bord » : la réceptionniste lui affirme qu’il n’y a pas de français...! ça commence très fort ! Il n’est pas au bon endroit et en plus son sac n’était pas à l’aéroport à son arrivée, donc il est SANS sac ! La lancée prise la veille semblait difficile à tenir ! (sourire !)
C’est une sacrée journée qui s’annonce ! mais comme dirait Askat « souvenirs, souvenirs ! » Il nous rejoint donc en taxi pour un bon petit déjeuner bien mérité ! Après discussion et organisation, son sac devant arriver en début d’après-midi de Moscou, nous décidons de partir comme prévu à Barskoon tous les 5 pendant que Laurent va se reposer aux thermes en attendant son sac ! Il pourra prendre un bus en fin d’après-midi pour nous rejoindre à Barskoon...
Proverbe kirghize : « Qui vivra verra ! »

Il est 10h, nous déposons Laurent au centre ville, et c’est parti pour le reste du groupe pour la route sud du lac Issik-Kul ! Les paysages s’enchainent mais ne se ressemblent pas, leur beauté commence à nous faire prendre la mesure du lieu dans lequel nous nous rendons progressivement... Vers 14h, nous arrivons à l’Edelweiss, pension de vacances, ayant gardé quelques airs soviétiques... Nous sommes au bord du lac, à 1600 m d’altitude, à quelques kilomètres du village de Barskoon (voir le descriptif).

Après-midi dans ce lac légèrement salé, et dernières courses de nourriture au village, après le diner. Vers 22h30, Laurent arrive après sa journée « marathon » AVEC son sac ! Ouf !
Demain la suite des aventures risque d’être encore épique !

Jeudi 7 Juillet 2011

Aujourd’hui, c’est le grand départ vers la réserve ! Nous pensions partir vers 9h mais les quelques changements de programme kirghizes nous ont fait patienter quelques heures. Patience au bord du lac, nous ne sommes pas mal lotis !
Dans l’après-midi, Akyl, garde de la réserve naturelle, arrive avec sa jeep. Et Alexander, scientifique et vice-président de la réserve, arrive à son tour avec deux autres jeeps. Après les retrouvailles et présentations, nous chargeons les jeeps à la hâte, et direction le centre du village de Barskoon pour récupérer les dernières denrées commandées la veille chez Djomart notre ami tenant une épicerie au village.
A 17h, nous sommes enfin sur la route ! C’est l’heure où le soleil rougit, nous laissant découvrir des paysages magnifiques, aux couleurs chatoyantes.
Arrivés à la base militaire « Kara-Say » en fin de soirée, c’est le moment du contrôle de nos passeports ainsi que de nos visas militaires d’entrée dans la réserve. Tout va bien et nous pouvons continuer notre chemin après grignotage de notre pic-nique.
Et à 2h du matin, nous arrivons à Koyundu (voir le descriptif), camp 0, à l’entrée de la réserve naturelle, où nous sommes accueillis chaleureusement malgré l’heure tardive. Plov au menu et Ulan à la guitare ! Puis l’heure de dormir arrive vite ! Nous tombons de sommeil, et c’est donc en hauteur, sur une petite bute abritée par des rochers, à que nous décidons de passer notre 1re nuit dans la réserve, tous les 5 à la belle étoile !

Veuillez cliquer ici pour accéder à la carte dynamique Panthera
(celle-ci vous permettra d’effectuer un zoom vers les différents lieux parcourus lors de notre expédition)

Vendredi 8 Juillet 2011

Réveil vers 10h... il commence à faire vraiment chaud dans les sacs de couchage !
Le soleil nous honneur de sa présence pour notre premier jour dans la réserve.

Nous allons passer la journée ici, à Koyundu. Nous avons besoin de repos pour permettre l’acclimatation progressive de nos corps à l’altitude. Nous sommes ici à plus de 3000 m d’altitude.

Petit déj’ au soleil, toujours, tous ensemble, et 1re discussion avec Alexander sur la réserve, la panthère, les actions mises en places, etc...

Puis en fin de matinée arrive l’heure de sacrifier un mouton qui nous nourrira pendant la douzaine de jours à venir. C’est un agneau cette année, ramené d’Ak-Shirak, village le plus proche, par Akyl. Pendant le découpage de l’animal, Alex, étudiant en école vétérinaire, en a profité pour réétudier en direct la physiologie et morphologie du mouton, en faisant un petit cours d’anatomie à Simon.
Les brochettes de foie sont cuites aussitôt, et ce sera l’accompagnement de notre salade kirghize de ce midi.

En fin d’après-midi, séance « à cheval » ! Première initiation de l’équipe à nos petits chevaux kirghizes ! et tout le monde s’en sort parfaitement ! même les plus novices ! Tout ira bien demain !

Au diner, Ulan nous berce toujours de ses mélodies kirghizes, puis nous nous installons pour une nouvelle nuit à la belle étoile ! Mais cette fois-ci, un retour expéditif dans les « wagons-bus » à 1h du matin nous aura évité d’être trempés par la pluie !

Samedi 9 Juillet 2011

Notre périple à cheval commence ce matin ! Chargement des chevaux, habillage de nos gros et chauds vêtements (le temps ne semble pas clément ce matin...) et nous voilà en route vers Eshegart (voir le descriptif et la carte), camp 1, au cœur de la réserve naturelle de Sarychat-Ertash .

Les 5 dernières minutes de nos presque 5 heures à cheval se terminent sous la pluie. Nous déchargeons donc les chevaux le plus vite possible, rangeons, préparons le diner, puis pendant une petite accalmie, nous installons les tentes. Après un bon repas chaud, tout le monde au lit ! Demain, nous commençons les transects !

Lundi 11 Juillet 2011

Hier, nous avons traversé la rivière « Ertash » à cheval pendant que le niveau d’eau le permettait, afin d’effectuer notre 1er transect sur la rive gauche. Il s’agit du transect Sarychky , autrement dit « chèvre jaune ».

Nous avons pu observer nos premiers argalis ou mouflons, puis prélever plusieurs fèces de panthères ! Après la pause du piège-photo, il était temps pour nous de redescendre retrouver nos montures. Car le niveau de la rivière monte sous ce soleil de plomb, et il nous faut pouvoir retraverser dans l’autre sens pour rentrer au campement.

La nuit a ensuite été agitée ! Nos estomacs commençant juste à s’habituer à la nourriture locale... Coline a été malade une bonne partie de la nuit, et nous avons donc passé toutes les deux une nuit « royale » sans beaucoup de sommeil !
Au petit matin, les garçons sont partis sans nous sur leur 2e transect : Solomo, et Coline et moi sommes restées au camp, à nous reposer.

Jeudi 14 Juillet 2011

Nos dernières journées ont été rythmées par les différents transects : Syrdybaï mardi, Grand Solomo et Uchbaytal mercredi. Nous nous sommes séparés de deux groupes mercredi pour être encore plus efficaces sur le relevé des indices de présence.



Et aujourd’hui, jeudi, nous partons en Bivouac au Lac d’altitude de Djaman-Suu . Nous n’avons pas pu retraverser la rivière Ertash pour atteindre les autres campements se trouvant en rive gauche car le niveau ne cesse de monter ; nous restons donc sur la rive droite, et montons jusqu’au Lac.
La soirée commence sous la pluie, mais nous avons prévu de quoi nous abriter, et le bois flotté nous permettra d’allumer un feu pour faire chauffer l’eau du thé !

Tout va bien donc ! l’équipe est toujours aussi enthousiaste !

Lundi 18 Juillet 2011

Depuis vendredi, nous sommes repartis vers un autre lieu de Bivouac, bien plus à l’Est de la réserve, en suivant la rivière Uchköl . Nous sommes redescendu à 1800 m d’altitude, dans l’immense lit de la rivière, ou tout du moins dans les traces qu’elle a pu laisser, tels des gorges aujourd’hui verdoyantes.

La soirée au près du feu, dans ce milieu encore différent de tout ce que nous avions pu voir jusque là, en a réjoui plus d’un !


Nous avons effectué sur place le transect Kocheuteuk, tout nouveau transect, créé pour l’occasion, avant de revenir sur nos pas vers le camp 1 Eshegart .

Dimanche, pendant que les uns atteignaient des sommets (4200 m), les autres s’exerçaient à un « atelier électronique » au camp, pour réussir à résoudre les petits « hic » de batteries pour nos pièges-photos. En expédition comme celle-ci, des soucis d’autonomie énergétique sont rapidement rencontrés et le besoin de s’appuyer sur des technologies modernes est souvent nécessaire. L’équipe possède de nombreuses solutions de transformation de l’énergie solaire et met en œuvre des accumulateurs et piles au lithium, indispensables pour avoir une bonne autonomie. Un test de modification de piège-photos à base d’accumulateurs Li-Ion est actuellement en cours afin de permettre de laisser le matériel sur place une saison entière. D’où nos remue-méninges !
La journée a été sportive ! pour les uns physiquement, pour les autres mentalement !

Et aujourd’hui lundi, l’heure du retour à Koyundu sonne déjà... Tout ça est passé bien trop vite !
Nous avons réussi à trouver et récolter 62 indices de présence de panthères : 12 fèces, 23 grattages, 26 empreintes, et une trace d’urine sur un rocher. Quant à nos pièges-photos, ceux que nous avons relevés ne nous ont pas apporté de surprise, et les autres toujours sur le terrain seront relevés avec la 2e équipe en août... Nous en saurons donc plus fin août !

Notre caravane repart donc retrouver la chaleur de Koyundu... pour une dernière soirée avec les gardes, les toasts et grands discours kirghizes qui font toujours chaud au cœur...

Jeudi 21 Juillet 2011

Après les flocons de neige qui nous ont raccompagnés sur tout le trajet en jeep vers Barskoon, nous voilà maintenant à Karakol (voir le descriptif et la carte) depuis mardi soir, sous le soleil et hébergés dans un camp de yourtes !

Nous voilà de nouveau « citadins », ou presque, et cela fait presque bizarre... Mais nous apprécions la bonne douche citadine, après les 2 semaines de « torrent et douche solaire » !

Découverte des lieux : église, mosquée, architecture, zoo, centres commerciaux, mais aussi bazar, nous parcourons la petite ville...

Puis aujourd’hui, sur notre route retour vers Bichkek, une rencontre avec le félin Félin
Félidés
Les Félins ou Félidés, Felidae, sont une famille de carnivores féliformes. On y distingue les grands félins (Pantherinae) des petits félins (Felinae). Parmi leurs traits caractéristiques figurent leur tête ronde au crâne raccourci, leur mâchoire dotée d’environ trente dents, et leurs griffes rétractiles, exception faite du guépard, du chat viverrin et du chat à tête plate. Les félins sont digitigrades, c’est-à-dire qu’ils marchent en appuyant sur leurs doigts (la plante du pied ne se pose pas sur le sol).
tant recherché nous attend...




Enfin, en soirée, Askat, Alex et moi laissons partir Coline, Laurent et Simon vers la capitale pour prendre leur avion de retour. Des « au revoir » bien tristounets...

Cette première expédition 2011 s’achève déjà... mais pas complètement ! Alex reste avec Askat et moi-même pendant encore une semaine ! La suite de l’aventure en images...

Jeudi 28 Juillet 2011

Notre première équipe est bien arrivée en France vendredi dernier.
Askat, notre interprète, Alex, étudiant Véto, et moi-même sommes restés à Nabu pendant 3 jours afin de passer du temps à observer les Panthères des neiges présentes sur place et à échanger avec l’équipe s’en occupant.
Les matinées, ou plutôt débuts de matinées, entre 5h et 8h, ainsi que les fins d’après-midi, entre 16h et 20h, nous ont permis d’observer de nombreux comportements : feulement, marquage, observation à l’affût, jeux, toilettage mutuel, nourrissage... Le reste de la journée étant plutôt très chaud pour les panthères à cette saison à cette altitude (1600 m), c’est sieste pour tous ! Elles se camouflent et peu d’interactions sont relevées.

Puis lundi, nous quittons NABU, direction la côte nord du Lac Issik-Kul. Arrêts par Cholpon-Ata et Bostery.


Cette côte est relativement touristique, et après autant de jours seuls au fin fond des montagnes, la transition est difficile ! Nous repartons donc mercredi vers le sud du lac, bien plus sauvage et authentique !

Nous sommes alors accueillis à Bokonbaïevo, dans une famille kirghize. Chez Janibek ! Quelle chaleur, quels sourires, quelle hospitalité ! La vie au village et l’immersion dans la culture Kirghize permet de se ressourcer, surtout dans une famille aussi formidable !

Notre famille d’accueil

Lundi 1er Août

Et bien voilà, de retour en ville, à Bichkek depuis vendredi midi. Alexandre est parti hier, dimanche matin, tôt (taxi à 3h30 du matin) après une journée citadine, à rencontrer son ami vétérinaire Jaïlobek, ainsi qu’à faire quelques courses « souvenirs ».

Après son départ, nous avons ensuite passé la journée avec Askat au Osh Bazar à faire les multiples courses de victuailles pour les 2 prochaines semaines dans la réserve…. Les 52 fers à cheval à trouver nous ont fait parcourir toute la ville en long en large et en travers sous 35°C ! tous les bazars y sont passés, toutes les cahutes servant de boutiques aux ferrailleurs et autres artisans… on n’en pouvait plus…. Bref ! nous les avons ! ouf !
La logistique : ok !

Pierre a pu nous transmettre les informations sur l’arrivée des futurs participants et tout va bien ! Ils arrivent demain matin à 5h.


Expédition du mois de JUILLET

Mardi 2 Août 2011

Toute l’équipe a été accueillie à l’aéroport à 5h ce matin, comme prévu ! La fatigue est là, normal après un si long voyage, mais tout le monde va bien ! Journée découverte de Bichkek, et demain départ vers Barskoon (voir le descriptif et la carte).

Jeudi 4 Août 2011

L’équipe est arrivée aujourd’hui à Koyundu , camp d’entrée dans la réserve naturelle, après une journée à Barskoon (voir le descriptif) et la carte), petit village du sud du lac Issik-Kul.
Toute l’équipe a passé la journée de mercredi à 1600 m d’altitude, les pieds dans l’eau, 1er palier avant la montée en altitude jusqu’à la réserve.

Puis c’est après une grosse panne de Jeep (arrêt pendant 5h, moteur démonté sur la piste) que nous sommes arrivés, heureux, à Koyundu (voir le descriptif). Les Kirghizes, ultra bricoleurs et efficaces, ont réussi à faire redémarrer la jeep après maintes démontages et remontages, pendant que nous, absolument pas mécano, nous nous acclimations tout doucement à l’altitude, aux coutumes, aux paysages et à l’ambiance de l’expé...en route pour cette seconde aventure qui va bénéficier de toutes les avancées de la première session, nous l’espérons !

Dimanche 7 Août 2011

Notre équipe a réalisé son premier transect aujourd’hui, après être arrivée hier soir à cheval au cœur de la réserve.
La journée passée à Koyundu nous a permis de découvrir un peu mieux les lieux, de faire connaissance avec les gardes kirghizes et leurs proches, ainsi qu’à nous initier aux petits chevaux kirghizes qui dorénavant seront nos compagnons de route ! Nous avons également tué le mouton qui nous nourrira les jours à venir.
Puis nous sommes partis à cheval, avec notre chargement, vers Eshegart (voir le descriptif et la carte), notre 1er camp au cœur de la réserve naturelle.

Aujourd’hui dimanche, notre 1er transect : Syrdybaï aura été bien spécial car très riche en observations de faune sauvage. Tout le monde est heureux de ces observations uniques, près de 50 argalis (mouflons), de nombreux grattages de panthères, des fèces de loups, des traces d’ours...

Et cerise sur le gâteau.... la carte mémoire d’un des pièges-photos restés sur le terrain après l’expédition 2010 nous dévoile une centaine de clichés, tous plus intéressants les uns que les autres, et c’est alors qu’apparait à l’écran, UNE PANTHÈRE ! vue de face !!!

Mercredi 10 Août 2011

Après un début de journée pluvieux lundi, nous avons pu sortir dans l’après-midi pour une balade dans le lit de la rivière Ertash, sur les traces des loups, ours et autre argalis.

Puis mardi, à la fin de notre 2e transect : Uchbaytal, nous avons eu l’honneur de découvrir une panthère, ou tout du moins, une patte de panthère de celle qui semble passer juste à côté du piège-photos ! Il s’agit d’un appareil que nous avions posé à la première session en juillet, et la panthère est passée juste quelques jours avant notre arrivée... en soirée, à 22h30.

Aujourd’hui, nous partons pour un bivouac de 3 jours à Kocheuteuk, plus en aval et à l’est de la réserve. Sur le trajet pour rejoindre notre lieu de campement, nous avons pu suivre une piste fraiche d’ours (à moins de 2h de nous d’après les gardes Kirghizes) et observer de nombreux Argalis.
Pour les cavaliers confirmés, une très belle ballade technique a été réalisée sur les hauteurs du campement en fin d’après-midi, où les argalis se sont laissés observer... à moins que ce ne soit eux qui nous aient observés !

Puis la soirée au coin du feu nous aura permis d’apprécier les douces lectures de Pierre...

Toute l’équipe va bien !

Message vocal du 10 aout 2011
Message de Pierre, notre 2e encadrant, précisant que l’équipe est en forme et que de nombreuses observations ont eu lieu...!

Pierre rappelle à l’occasion que toutes les photos de l’expédition seront rendues disponibles au retour des équipes fin août car les technologies actuellement en place (téléphonie par satellite) ne permettent pas de transmettre de gros fichiers mais cela pourrait être envisagé par la suite. L’équipe essaiera néanmoins de continuer à communiquer au gré de la recharge du matériel par les panneaux solaires.

Dimanche 14 Août 2011

Notre bivouac s’est achevé hier, après y avoir fait 2 autres transects alentours : Kocheuteuk et Face-Bachkol, où une nouvelle panthère s’est encore une fois laissée entrevoir sur un piège-photos... !

Sur le chemin du retour, nous avons effectué le transect Solomo, et en soirée, nous sommes arrivés à Eshegart, notre premier campement.

Aujourd’hui, c’est notre dernière journée au cœur de la réserve, nous faisons donc un dernier tour de prospection des transects sur lesquels se trouvent des pièges-photos, pour y relever les cartes mémoires. Nous nous séparons donc en 3 équipes, pour 4 transects.

Puis arrive la soirée et le rangement, car demain, nous repartirons à cheval vers l’entrée de la réserve au campement nommé Koyundu.

Mercredi 17 Août 2011

Nous sommes à Karakol. De retour en ville !
La séparation avec les gardes a été, encore une fois, émouvante hier et avant-hier. Nous avons passé une très bonne dernière soirée en leur compagnie, puis la route jusqu’à Karakol s’est effectuée sans encombre.
Tout le monde va bien, nous nous réacclimatons petit à petit à la civilisation à Karakol, petite ville située à l’Est du pays, sur la rive Est du Lac Issik-Kul.
Nous passerons nos deux dernières nuits au Kirghizstan, sous la yourte traditionnelle, et ce n’est pas pour nous déplaire après toutes ces nuits sous la tente !

Le retour est maintenant tout proche ! Et nous le sentons tous...

Jeudi 18 Août 2011

Après une matinée citadine, notre trajet retour vers la capitale fera étape à Ananievo, petit village où l’association NABU (Naturschutzbund Deutschland) s’occupe de 7 panthères, devenues ambassadrices de leur cause après avoir été saisies chez des braconniers ou autres organisations les détenant sans autorisation. Plus exactement, 2 femelles et 1 mâle sont ici depuis à peine une dizaine d’années, et en 2009, à notre première entrevue avec cette association, les deux femelles ont donné naissance chacune à 2 petits. Nous les avons ainsi vu grandir, à chaque expédition, et cette année ce sont 4 adultes que nous avons face à nous !

Puis, comme chaque bonne chose a une fin, nous avons dû repartir à la nuit tombée pour nous mettre en route vers Bichkek, où notre avion décolle au petit matin demain...

Vendredi 19 Août 2011

A 3h du matin nous étions à l’aéroport. A 6h notre avion décollait, et à 13h10, ce jour, heure française, toute l’équipe a atterrie sur le sol français, en forme !
Ne reste plus qu’à se réacclimater tout doucement à la vie occidentale, avant que chacun ne reprenne sa route.
Une très chaleureuse pensée à Askat et à tous nos amis kirghizes qui nous ont permis de vivre cette belle aventure ! Et merci à vous tous, la team 2011 Coline, Simon, Alex, Laurent, Lauriane, les Aurélie, Alban, Thomas, Karim, et Pierre, car si cette aventure a lieu chaque année et continue à être si belle, c’est bien grâce à vous !

Alors... avis aux amateurs pour une prochaine mission !

Photos / Vidéos

Position de l’équipe au 10 aout 2011

Nos partenaires

Voir également