Sur les traces de l'Ours - Le suivi animal et la cohabitation (...)

Le séjour « Sur les traces de l'Ours » : deuxième quinzaine de la saison ! En 2014, c'est à Bagnères-de-Luchon, au cœur des (...) Voir descriptif détaillé

Sur les traces de l'Ours - Le suivi animal et la cohabitation (...)

Le séjour « Sur les traces de l'Ours » : deuxième quinzaine de la saison ! En 2014, c'est à Bagnères-de-Luchon, au cœur des (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 20 juillet

Dès 17 heures, les premiers jeunes commencent à arriver ! Après quelques péripéties pour certains, mais toujours dans la bonne humeur, nous nous retrouvons enfin, au complet, à 21 heures ! Cette semaine, nous avons le plaisir d’accueillir : Sanjana, Raphaëlle, Laure et Nikita qui atterrissent de Dubaï (Emirats arabes unis), Kirill et Fédor qui débarquent de Saint-Pétersbourg (Russie) ainsi que Clara, Alexie, Jeanne et Emilie qui nous viennent de France.

C’est donc l’heure (un peu tardive, certes ...) de se mettre à table !
Et pas pour n’importe quel repas ! Ce soir c’est de la POUTINE [1] préparée par les enfants d’un autre camp avec qui nous partageons le centre de séjour : les « Davy crockett ».

Après ce repas copieux du premier soir ... surement que nous ne tarderons pas à regagner tranquillement nos chambres : il faut être en forme pour les nouvelles aventures qui nous attendent demain !!

Bonne soirée à toutes et à tous !

Lundi 21 juillet

Ce matin, les activités démarrent par une petite balade dans la forêt au-dessus du centre ! Par binôme, nous devions sentir, toucher, et voir différents éléments de la forêt !

Dans l’après-midi, nous avons fait un « Lucky Luke » et quelques jeux de présentation !

Après le goûter, c’est le tour de la thèque (jeu sportif similaire au baseball) puis vient le temps scientifique !

Nous prenons connaissance des travaux réalisés les semaines précédents : relevé de piège-photographique, indices de présence animale : bois grignoté, coquille d’escargot cassée, fécès (= crottes !) en tout genre, poils ...
et moulage d’empreintes.

Nous évaluons les différentes possibilités à mettre en oeuvre pour le suivi animal : du suivi télémétrique à la pose de piège-à-poil ... en passant par les hurlements provoqués pour le loup, beaucoup de possibilités existent. Mais permettent-elle toutes de répondre aux mêmes besoins, aux mêmes questions de recherche ? Et du point de vue animal, sont-ils tous équivalent ... ou bien il y en a-t-il des plus « invasifs » que d’autres ?

Au dessert, c’est Tarte aux pommes et chantilly, avec des bougies !

Joyeux anniversaire Jeanne !

Ce soir, c’est veillée « Loup-garou », à l’initiative des participants.

Mardi 22 juillet

Ce matin, pas de temps à perdre, c’est la première matinée à cheval ! Nous nous rendons donc au centre équestre, avec un petit peu d’avance afin d’anticiper les bouchons dans Luchon ... et oui, c’est l’étape du Tour de France à Luchon en ce moment !

Chacun s’est vu attribué un cheval à son arrivée, en fonction de sa taille et de son niveau. On a appris a les approcher, à les brosser, et à utiliser le matériel : la selle, le filet, la croupière ...

Les plus experts ont prêté main-forte aux débutants, dans la bonne humeur matinale.

Ensuite, on a juste emmené Utia - jument de Mérens - pour faire quelques exercices de voltige afin de s’échauffer.

A l’aide du trampoline, nous sautions sur son dos, d’abord à l’arrêt puis au pas et au trot !

Puis nous avons eu droit à notre première séance d’équitation, dans le manège, le temps de faire connaissance chacun avec sa nouvelle monture.

Raphaëlle et Virgul, Jeanne et Hookies

Clara et White Face Flyer !

Pierre et Tapas, et Fedor et Moïka

Nikita et Galaxy

Sanjana et Furtif

Laure et Quitouf

Kirill et Nebraska

Pour midi, c’était magret de canard au barbecue ! Le soleil était au rendez-vous !

Ensuite, nous sommes montés poser et relever des pièges-photographiques dans la forêt derrière le centre, malheureusement aucune image d’animaux n’est capturée ...

Après la pause gouter, nous sommes allés en séance scientifique avec Camille. L’occasion d’aller un peu plus loin dans l’étude des indices de présence et la description des empreintes par exemple. A l’aide du carnet à empreintes distribué hier à chacun de nous, nous avons observer la différence entre une empreinte de canidé et de félidé, d’un cerf et d’un sanglier, d’un antérieur d’ours et d’un postérieur d’ours ...

Nous nous sommes ensuite exercés au moulage d’empreinte : un mélange de plâtre et d’eau est versé dans l’empreinte sur le sol ... on attends que ça sèche et Tada ! Une empreinte en plâtre !

Après les douches, nous avons taillé des bâtons pour se fabriquer des piques pour les marshmallows de ce soir ... car ce soir, c’est veillée « Feu de camp ! »

Et après mangé, nous sommes allés préparer le feu, avec l’équipe de la colo « Davy Crockett ».

Mercredi 23 juillet

Ce matin pour les plus courageux et, surtout, ceux qui se sont réveillés, une petite balade avec un départ à 5h du matin était organisé par Florian, avec les jeunes du camp Davy Crockett. C’est ainsi que Fedor, Kirill, Clara et Emilie ont pu assister au lever du soleil et écouter les bruits de la forêt.

Ensuite les deux camps au complet se sont retrouvés pour un petit déjeuner autour du feu, au menu tartine toastée à la braise.

Le Tour de France passant à Luchon dans la journée, nous nous sommes ensuite, rapidement mis en route pour le centre équestre.



Après une séance d’équitation mêlant adresse, trot et petits jeux, nous avons mangé un pique-nique à l’ombre, tout à côté de nos chevaux.

En début d’après midi, nous avons marché jusqu’à une cascade. L’eau était plutôt froide !

Cascade de Juzet

40m de chutes, à 700m d’altitude

Mais nous a bien rafraichit avant le début de notre première vraie rando à pied. Et ça montait « tot dreit dans le pentu » jusqu’aux granges de Médan, mais nous avons pu profiter d’une belle vue sur la vallée de Luchon.

Au retour au centre nous avons préparé nos pizza pour le soir, un peu de sauce tomate, beaucoup de fromage et quelques ingrédients insolites, pour un résultat succulent !

Les « Davy Crockett » nous quittant demain nous leur souhaitons un agréable retour et allons profiter de la BOOM avec eux !

Jeudi 24 juillet

Сегодня у нашего отряда была 3я трениовка по верховой езде,уже кое-что получается. мы соверщили 1ую вылазку в лес на лошадях. 3 часа в седле для новичка не так просто, попробуй заставь лошадь идти вперед когда перед ней сочный зеленый куст, не выходить из ряда на галопе. И потом нужно познать много маленьких хитростей, которые помогают не подпрыгивать на каждом шагу лошади, делают управление проще. Но все равно получаешь огромное удовольствие от вида гор вокруг, от того, что ты чувствуешь
под седлом лошадь, которая дополняет тебя, которую ты полюбил как родную уже за три дня
После прогулки обед и свободное время. После отдыха (а он очень кстати, поскольку верховая езда очень утомляет) мы все собрались слушать рассказ о пиренейском медведе от эколога Блеза. Час мы провели следя за многовековой борьбой пастухов и медведей, после чего пополдничали, и вот, пишем для вас эту заметку.

[Texte rédigé par Fedor et Kirill]

Ce matin, nous sommes partis en randonnée à cheval

photos à suivre

En début d’après-midi, nous avons eu la chance de rencontrer Blaise Piedallu - jeune chercheur en écologie fonctionnelle et évolutive, spécialisé dans l’étude de l’Ours et de la cohabitation Homme-Ours".

Ensuite, nous avons avancé sur le projet scientifique, et fait le point sur l’avalanche d’informations et de détails donnés par Blaise !

Puis nous avons goûté à l’extérieur, entre deux averses ...

Pour terminer la soirée, Camille et Florian nous avait organisé un « Rallye-choco » !

Vendredi 25 juillet

La journée s’est bien passée aujourd’hui, nous avons débuté ce matin par un temps scientifique. Nous avons réalisé des présentations sur ordinateur, et préparé des exposés pour la retransmission de demain après-midi.

Après manger, Émilie a organisé un atelier « Chanson du monde », au programme : chacun présentait une chanson en langue française ou étrangère (chinois, russe, indien, anglais, allemand, et même savoyard ! ...), l’occasion de bien rigoler et d’apprendre quelques mots à la volée.

Ensuite, nous sommes partis par équipe pour le célèbre « rallye-photo », direction : LUCHON !


Notre slalom entre les gouttes afin de profiter du soleil toute la journée avait pourtant bien fonctionné jusqu’à ce soir ... à présent l’orage tonne et la pluie tourbillonne aux fenêtres ! Malheureusement, c’est ainsi que notre seconde soirée « bivouac » ... tombe à l’eau.

Mais rien ne tarit le moral de notre équipe, et pour compenser, nous nous installons tous, dans nos duvets, pour une soirée « histoires d’ours » et « contes pyrénées » ... sous le ciel étoilé de la salle d’activité !

Samedi 26 juillet

Dès le réveil, tout le monde a grand hâte d’être déjà à ce soir pour la grande soirée ! Au forum (tour de parole organisé chaque matin, afin de mettre en place la journée), plusieurs idées fusent pour ce soir ! Le thème retenu est « soirée musicale » : blind test international en vue !

La matinée s’enchaîne entre préparation des valises, rangement des chambres et élaboration finale des retransmissions.

Après manger, un petit loup-garou s’organise rapidement. Et puis arrivent quelques visiteurs, l’opportunité s’offre alors à nous de présenter nos exposés sur l’Ours.

Kirill et Fedor ont réalisé un poster-dessin de la cohabitation entre l’homme et l’ours, inspiré de la rencontre avec Blaise quelques jours plus tôt.
Ils nous présentent ainsi l’historique de la cohabitation homme-ours : des montreurs d’Ours du Moyen-Âge aux bergers actuels.

Raphaëlle, Nikita, Sanjana et Laure nous présente l’Ours brun, une présentation anglophone, sous-titrée français.

Alexie et Emilie nous présente quelques techniques de suivi animal appliquées à l’Ours et à la faune pyrénéenne.

Clara et Jeanne, quant à elles, nous présente la biologie de l’ours détaillée.

Même Caline nous a fait l’honneur de sa présence et s’est montrée très attentive !

S’en suit une randonnée en forêt domaniale de Luchon, par le sentier de Jouéou.



Nous atteignons ainsi le GOUFFRE de Malaplate, immense entaille dans la roche où le torrent s’est forgé une brèche. Les eaux y grondent pour ensuite ruisseler au sein d’une végétation endémique des Pyrénées.



La soirée se clôture avec le blind-test musical où s’affrontent la team des Patates versus la team des Bananes ! Les Patates l’emportent haut la main grâce à Fedor, grand connaisseur de rock et de métal, Nikita et Sanjana, spécialiste de Justin Bieber, Shakira et autres artistes internationaux (!) et Jeanne et Clara, fans de JJ Goldman et Claude François !

Bonne nuit à toutes et à tous !

Dimanche 27 juillet

Pour certaines d’entre nous, c’est l’heure du départ. Alexie, Jeanne, Clara et Emilie s’envolent pour de nouvelles aventures, la tête pleine de paysages, de rigolade, et de nouveaux amis aux quatre coins du monde.

Après manger, les « anciens » accompagnés de Pierre vont se balader le long de la Pique. Ils sont également escortés de Konan, le second éducateur scientifique de la semaine, et de Marie, nouvelle participante arrivée un peu en avance ...

moulage d’une empreinte de biche

Une autre empreinte dans une coulée

Carcasse de jeune cerf

A leur retour de rando, ils sont chaleureusement accueillis par Achille, Iloni, Lorienn, Elie, Cyprien et Tany.

Ensuite, c’est Papa Ours qui revient de Toulouse avec Julie, Anabelle et Timothée.

Nous voilà donc tous au complet dans chacune des chambrées ! A présent que les affaires de chacun sont en place, c’est le moment de prendre sa douche et de passer à table.

Ce soir, c’est Lasagnes !!!

Après le dîner, on va dehors profiter de la fraîcheur pour faire un « Calamity Jane des prénoms » - jeu inventé par Camille ;) - pour faire connaissance !

Ensuite Papa Ours présente quelques règles de vie et les horaires de demain matin et chacun remonte dans sa chambre pour se mettre au lit !

Demain sera un autre épisode !

Bonne nuit à toutes et à tous !!

Lundi 28 juillet

Tout le monde a bien dormi ! Il est temps de prendre notre premier petit-déjeuner avant de faire notre premier « forum ». Le forum est un cercle de parole mis en place chaque matin sur le principe du bâton de parole, originaire des traditions nord-amérindiennes.

Premier matin = premier forum !

C’est le moment pour chacun de donner ses envies pour la semaine ou la journée, ses idées pour les ateliers d’échange de savoirs, d’évoquer d’éventuels soucis, de dire si tout va bien ...

A présent, il est temps de débuter la matinée !

Attention, ce matin ... VOUS ETES L’OURS !

vous êtes un ours

Un grand jeu de piste (créé par Konan ;)) est organisé à l’extérieur, sur le principe des livres « dont vous êtes le héros », par Konan et Pierre.

L’occasion de mettre à jour différents comportements du plantigrade en question !


Ensuite, les participants de la semaine dernière présente l’état de leurs recherches bibliographiques : biologie, éthologie, régime alimentaire, suivi animal ...

mise en commun

Petite trouvaille dans les hautes herbes :

epeire feuille de chene

Le gratin et le poisson se sont fait engloutir : c’est que passer la matinée à courir et réfléchir, ça donne faim ! Mais on a la PATATE !!

Ensuite, l’heure du grand Zagamore a sonné ! Les sorciers, les espions, les guerriers et les sachems s’affrontent ... dans un ultime combat !!

Après le gouter, on va relever un piège-photographique dans la forêt au-dessus du centre. Au grand désespoir de certains, la carte mémoire ne referme aucune image de faune sauvage.




La veillée s’enchaîne après le repas, chacun aiguise sa branche afin d’y accueillir un marshmallow ! Quel plaisir de voir fondre le sucre rose à la surface et d’observer la formation d’une petite croûte caramélisée ! Miam !

Fedor excelle dans l’art du marshmallow grillé ! :)


Quelques gouttelettes malvenues nous poussent ensuite à rentrer terminer la soirée à l’intérieur pour un grand jeu de « YYiiaaa !!! » « YaaaÏÏϨ !!! » et « Ziiipp ! »

IIA !

A 22h15, chacun rejoint son lit doucement, il faut être reposé pour demain, car demain, c’est CHEVAL !! Les participants de la semaine dernière vont pouvoir retrouver leurs fidèles destriers tandis que les nouvelles recrues vont rencontrer leurs nouvelles montures ! Tout le monde a hâte et s’endort des poneys pleins la tête ...

Mardi 29 juillet

Le matin, nous avons commencé à faire connaissance, pour les nouveaux arrivants, avec nos chevaux (Galaxy pour Annabelle, White face flyer pour Lorienn, Julie sur Nebraska, Iloni avec Coca, Achille avec Quitouf, Marie avec Gavroche, Kirill change pour Hookyes), appris les bases de l’équitation et fait une petite balade encadrée par Aurélien et Lisa, moniteurs du centre équestre ainsi que par Pierre et Konan.

Achille, Laure, Quitouf et Shelby

Aller tout le monde en piste !

Marie et Gavroche, Iloni et Coca

Annabelle et Galaxy

En balade.

L’après-midi, nous avons fait des olympiades à notre manière (rigolotes). Les patates mal rasées l’emporte devant les nounours et les bacons frits, les traces de charbon sur le visage ont surement aidées Au programme parcours du combattant, remplissage de bouteilles avec gobelets troués et parcours aveugle.

Les Bacons frits

Les nounours

Les patates mal rasées

Parcours du combattant

En plein saut !

En rampant maintenant

Pas évident de garder l’eau dans des gobelets percés

Point de ravitalliement

Sanjana prête pour le parcours aveugle

Nous avons parlé des problèmes que la faune nous cause et les problèmes que nous causons à la faune pour essayer d’y remédier : par exemple aménagement de passages à faune sur les routes. Nous avons prévu de construire un hôtel à insectes.
L’hôtel à insectes est un concept qui permet d’optimiser la présence des insectes afin d’améliorer la pollinisation et le respect de la biodiversité. Il sert d’abri aux insectes en hiver, et de lieu de ponte en été pour certains.

Ch’suis caché

Détermination d’insectes


















Le soir, après le repas, nous avons joué au vampire pendant que la nuit tombait. Sorte de cache-cache durant lequel le vampire tente de contaminer de plus en plus de monde à chaque nuit.

[Texte par Annabelle et Lorienn]

Mercredi 30 juillet

La matinée a démarré par un réveil musculaire et musical !

Tout le monde (ou presque !) s’est retrouvé dans le jardin pour s’échauffer pour la journée !


Ensuite, on a fait un jeu du « Piou Piou », un cache-cache avec compte-à-rebours !


En fin de matinée, nous sommes allés à Bagnères-de-Luchon. Aujourd’hui c’était le marché, belle aubaine pour découvrir les spécialités du Luchonnais ! Au programme : la croustade aux pommes, le chocolat Dardene, la tome de Barousse, ...

L’après-midi, quant à elle, fût très scientifique et les projets ont avancé de bon train. Les plans de l’hôtel a insectes sont effectués, on prend les dimensions, on choisit le lieu adapté à sa mise en place. On réalise un inventaire non-exhaustif des insectes diurnes autour du centre, afin de savoir à qui s’attendre !

On construit ensuite la structure de l’hôtel, et on fait un schéma des différents étages à mettre en place en fonction des espèces d’insectes accueillies.

On a ensuite préparé des petits panneaux explicatifs, mais il reste du travail pour que ce soit enfin prêt pour les retransmissions de nos travaux de samedi.

En attendant, nous préparons nos sacs et nos duvets pour demain. On doit partir tôt pour la randonnée à cheval où le bivouac du soir nous attends.

Petit concours de grimace, pour ce mettre en appétit !


Ce soir, une grande soirée « film » nous attends, avec des pages de pub animées par Camille et un super film sur les plus belles montagnes du monde, de National Geographic.

Jeudi 31 juillet et Vendredi 1er août (Bivouac)

Aujourd’hui nous ne pourront malheureusement pas vous donner de nouvelles en direct, effectivement le départ est donné à 9 heures pétantes pour une journée de randonnée à cheval avant d’atteindre la zone de bivouac située sur les hauteurs de Gouaux-de-Luchon.

Nous vous donnerons des nouvelles vendredi soir en rentrant, avec pleins de choses à raconter et pleins de photos à partager !

Ce qui s’est passé Jeudi et vendredi :

« Allez, tout le monde debout ! »

A peine cette phrase lancée que certains sortent déjà de leur chambre en tenue complète d’équitation, d’autres cachent un peu plus leur enthousiasme et émergent plus lentement mais finissent tout de même par descendre. Le petit déjeuner est rapidement avalé et les deux convois partent pour le centre équestre où chacun retrouve avec joie le poney qu’il avait laissé mardi. Et déjà chacun est un peu coupé du monde extérieur, n’ayant d’yeux que pour son cheval. On s’applique au pansage et petit à petit on selle en suivant les conseils d’Aurélien, le moniteur.

Il est 11 H quand on monte à cheval et c’est sous un beau soleil que le bivouac s’amorce, les 500 premiers mètres sont un peu laborieux, on se souvient que les chevaux sont des êtres vivant, ils broutent régulièrement en arrachant les rênes et parfois ils peuvent avoir peur d’un détail que l’on trouvait insignifiant…. Mais rapidement de bonnes habitudes se prennent et on commence à prévoir le comportement des chevaux, se qui permet au voyage de se dérouler sans encombre.

Après deux heures de marche nous retrouvons l’équipe des drones dans un champ pour le pique-nique, les chevaux sont dessellés, on mange, et on profite (cavaliers comme chevaux) des nombreux rayons de soleil qui percent ce midi.




L’après-midi se passe sans problème même si le chemin commence à grimper sérieusement. Certains regards sont rivés vers le sol à la recherche de traces, d’autres ont le nez en l’air dans l’espoir de voir quelques rapaces… Le paysage est de plus en plus majestueux à mesure que l’altitude augmente, et chacun en profite de sa manière, bercé par le pas régulier de son cheval. Notre arrivée le soir se fait sous le vol de quelques vautours et est saluée de loin par 5 chevaux en semi-liberté.





Soirée grillade au feu de bois, ponctuée par des marshmallows grillés et 2 contes pyrénéens de Florian : le célèbre « Pays-baché » et le chasseur de Gypaète barbu). Le coucher ne se fait pas trop tard parce que demain pour ceux qui veulent : Réveil à 5H pour une marche dans la montagne !

Ça y est, il est cinq heures, le jour n’est pas encore là mais les étoiles commencent déjà à s’estomper…. Sur les huit motivés de la veille, seul 2 ont eu le courage de se lever se matin : Fedor et Lorienn, on s’habille discrètement pour ne pas réveiller ceux qui dorment à la belle étoile et déjà….. Surprise ! On voit un renard détaler à 20 mètres du campement, surpris par nos lampes. Sur cette note positive, nous amorçons l’ascension du pic de Burat.

Il fait frais et pourtant rapidement le dénivelé nous fait avoir chaud, pas à pas nous avançons avec l’espoir de croiser quelques animaux sauvages. Et soudain cet espoir est récompensé : nous avancions d’un bon pas quand un lourd bruit de pas se fait entendre sur notre gauche, nous nous stoppons net retenant notre respiration et nous attendons. A plusieurs reprise des bruits de pas et de branches bousculées se font entendre, la lourdeur des pas nous fait penser à un cheval mais après quelques minutes de silence un aboiement de cervidé se fait entendre suivit d’autres bruits de déplacement sur notre droite. Et puis plus rien….

Petit à petit nous nous remettons à parler et à spéculer sur les animaux que nous avons presque croisés. Nous cherchons autour de nous et rapidement nous trouvons une trace animale qui coupe le chemin, nous la suivons du regard sur quelques mètres et les coins humides nous dévoilent quelques traces : deux croissants de lune tourné l’un vers l’autre, entre cinq et dix centimètre, cerf ou chevreuil !

Nous reprenons notre chemin, il est six heures et le ciel pâlit sous chacun de nos pas. Nous arrivons rapidement à un ancien refuge de berger (la cabane de Salode : 1549 m d’altitude) où l’on fait une brève halte « fruits secs et paysage ». Et on repart.
A 7H15 on arrive à un sommet où le paysage sous le soleil levant nous en met plein les yeux……

La journée à cheval se déroule sans aucun problème mise à part quelques pertes de rênes et Kirill qui est passé par dessus la tête de son poney.
















A midi le ciel s’est mis à gronder ce qui nous a poussé à manger très rapidement et à bien nous couvrir pour la pluie qui n’allait pas tarder à nous tomber dessus. Nous somme partis, prêt à nous faire tremper..... Et puis non ! L’orage est passé à côté et le soleil est revenu, nous faisant cuire dans nos K-way que l’on ne pouvait enlever à cheval.

L’au-revoir aux chevaux fut difficile pour certains et tout le monde est rentré l’esprit emplit de souvenirs équestres et montagnards :)

Samedi 2 août

Aujourd’hui, retransmission !
Par groupe de deux ou trois, chacun a pu réaliser une affiche et la présenter devant un public composé essentiellement de parents.


























Marie et Julie se sont occupée de l’hôtel à insectes,

Iloni, Lorienn et Annabelle de la faune sauvage

















et Achille de l’écureuil !

Nous avons eu la chance d’accueillir les parents de Marie, d’Elie, de Cyprien, d’Iloni, Lorienn et Tany, ainsi que la famille de Fedor.

Dimanche 3 août

Départ des participants

Ça y est, l’heure du départ a sonné et les supers participants de cette semaine quitte l’aventure !

L’équipe OSI les regarde partir un à un le cœur gros ...

Merci encore à toutes et à tous !

[Camille, Florian, Konan et Pierre]

N’hésitez pas à suivre le journal de bord de l’itinérance adulte sur les traces de l’ours dans le Cagire sur : http://www.prog-panthera.com/Sur-le...

et pour suivre l’actualité des séjours « Sur les traces de l’Ours », toute l’année, n’hésitez pas non plus à aimer et partager notre page facebook : « OSI Vie Sauvage »

Notes:

[1un plat d’origine québécoise constitué de frites et de cheddar frais que l’on recouvre généralement d’une sauce brune

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également