Séjour Robots : Mission très spéciale - du 7 au 21 juillet 2013

C'est parti pour deux semaines d'innovation technologique... Nos roboticiens en herbe ont pour mission d'aider les naturalistes à suivre l'ours des (...) Voir descriptif détaillé

Séjour Robots : Mission très spéciale - du 7 au 21 juillet 2013

C'est parti pour deux semaines d'innovation technologique... Nos roboticiens en herbe ont pour mission d'aider les naturalistes à suivre l'ours des (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 7 Juillet 2013

Bonsoir à tous, chers lecteurs !

Notre belle équipée des deux camps « Ours » et « Robots » est arrivée progressivement ce dimanche sur le centre de La Baderque, dans les Pyrénées... Quelques uns en voiture avec leurs parents, d’autres en train ou en avion à Toulouse, puis en minibus jusqu’au centre avec Florian et Antsa !

Ce petit comité de 10 jeunes au total s’est installé et a pris, petit à petit, possession des lieux... Le soleil brille de tout feu en ce premier après-midi !

Le centre !
Pour voir les photos en plus grand, cliquer sur l’une d’entre elles


La vue depuis nos chambres...

A la fenêtre !


Chez nos voisines !















Alexandre et Julien, avec Antsa leur animateur, seront donc cette semaine nos spécialistes « technique » du suivi de l’ours, parmi le petit groupe de 10 jeunes.

Puis cette première soirée aura été commune avec la totalité du groupe, sous le signe des petits jeux de présentation : Le lucky luke des prénoms et le killer, où adresse, perspicacité et mémoire ont été de mise !

Un coucher tôt ce soir, pour commencer notre semaine demain matin, en forme et sur les chapeaux de roues !

Lundi 8 Juillet 2013

Ce matin, réveil un peu difficile pour tout le monde. En effet, c’est notre premier levé du soleil dans le camp... et la fatigue accumulée de l’année scolaire semble se faire sentir... Surtout lorsque le coq et l’âne voisins ont décidé de se mettre à communiquer avec nous dès le lever du jour ! Mais après un bon petit déjeuner, nous sommes prêts à entamer cette belle semaine qui s’annonce !

L’entrée de notre salle d’activités


La salle...


Notre coin robotique-électronique !















Un petit forum, moment privilégié de la vie du groupe, où chacun raconte son vécu de la veille, sa nuit, ses attentes pour la journée, ses envies de veillées/grands jeux et autres activités, et où les animateurs présentent le programme du jour a été notre première activité !

Phase Contact

A 10 heures, première sortie de la zone du centre pour l’équipe Robots Mission Très Spéciale ! Afin de comprendre la problématique autour de l’ours, nous sommes partis avec l’équipe Sur les Traces de l’Ours des Pyrénées, pour un super jeu de piste dans la forêt.

Ainsi, nous avons réussi à découvrir que les ours sont des animaux plutôt nocturnes... Et c’est une information capitale pour nous « spécialistes des robots », parce que nos caméras devront donc être capables de filmer l’ours la nuit, tout en évitant que celui-ci puisse s’en apercevoir.


Nous retournons au centre à midi pour récupérer un peu d’énergie en mangeant un bon poulet fermier pyrénéen, avec ses petits légumes et semoule.

Phase Découverte 1

Notre deuxième activité du lundi consiste à étudier les différents concepts liés aux caméras et au suivi des ours dans la forêt. Tout en découvrant la caméra ROSI1, nos jeunes sortent les calepins, émettent des idées et écrivent les hypothèses possibles sur cette caméra IP et son utilisation dans la forêt.
« Est-ce qu’on aura accès au wifi dans la forêt pour une camera IP ? » ...« Il faut une batterie, non ? »... « Il faut cacher ou éteindre cette lumière blanche de la caméra, mais comment ? » Etc...

Les premiers plans...


Nos 1ers montages !


Le placard à trésors....

Après un gouter bien mérité (un gâteau à la noix de coco, fait maison par Cristina notre chère cuisto), il est l’heure d’une bonne séance de « défoulage » ! Nous sommes donc allés dans un champ à proximité du centre pour faire deux jeux :

- Une horloge : une équipe fille/une équipe garçon ! (comme par hasard... !) La 1re équipe lance la balle au loin et un des équipiers doit faire le plus de tours possibles autour de son groupe, pendant que la 2e équipe doit aller chercher le ballon et le passer aux autres membres de l’équipe au-dessus de la tête, puis entre les jambes ; puis vice versa (les équipes change de rôle) et l’équipe qui a fait le plus de tours gagne ! Au final, un contre la montre où les minutes sont des tours de groupe ! De quoi se dégourdir les jambes et l’esprit !

- Le virus : une personne est infectée par un virus indéterminé et ce virus se transmet par le toucher... Certains gestes permettent de se protéger ! Mais tout se complique lorsque l’on ajoute d’autres virus, et qu’alors d’autres acrobaties à deux deviennent nécessaires pour ne pas devenir prisonniers de cet épidémie.... ! Bonne crise de rigolades au rendez-vous !

Puis c’est l’heure de rentrer sur le centre afin de prendre une bonne douche après cette chaude journée...

L’équipe « Ours-Robots » au complet !

Après un super repas, notre veillée commence. Tout d’abord, nous avons joué au « mot dans le dos ». Le principe est simple, deux équipes en ligne doivent se faire passer un mot sans parler, en traçant les lettres du doigt sur le dos de la personne. En quelque sorte, un « téléphone arabe » sans le son ni l’image !

Après un match très accroché entre les filles et les garçons, la soirée s’est poursuivie par des contes. Deux histoires à propos des ours, la première à propos des ours et d’une plante « l’ail », plus exactement l’ail des ours. La seconde histoire contant la vie d’un homme rejeté par les siens et devenu ours en sauvant la vie d’un génie de la montagne.... De quoi faire de beaux rêves pour cette nouvelle nuit dans les montagnes de la Paloumère...

A demain pour la suite de nos aventures !

Mardi 9 Juillet 2103

Début de journée insolite... Alexandre a perdu une petite dent de lait ce matin en se brossant les dents. Même pas mal !!! L’envie de travailler sur les robots est bien plus grande ! Cependant, cette mini-dent a voyagé... elle a d’abord fini dans les tuyaux de l’évier puisqu’elle est tombée au moment de se rincer la bouche... Nous avons donc démonté tout ça afin d’aller la récupérer ! OUF ! mais c’était sans compter que la table de nuit ne bouge et que l’aspirateur ne l’avale.... Mais là, impossible de la retrouver... Bon... Alexandre ne semble pas trop déçu...en espérant que ce ne sera pas maman et papa qui le soient de trop...

Phase Découverte 2

L’activité scientifique du matin : Après le petit déjeuner et le forum, nous avons pris la route pour Arbas, petit village en contre-bas de notre centre, par des petits sentiers dans la forêt. Tout au long de la randonnée, apprentissage sur l’usage d’une boussole, d’un GPS, et sur la lecture d’une carte.

Une pause Observation !

Une boussole


Midi et quart, nous sommes arrivés à Arbas après quelques observations sympathiques ! (Vous pouvez regarder le journal de bord du reste de notre équipe, les copains « Ours », ici : http://www.prog-panthera.com/Sejour...)
Nous avons mangé un pique-nique dans le parc. Et à peine terminé de manger les sandwichs au thon/salade/tomate, nous avons joué au Lucky Luke où il faut être le plus rapide à dégainer, puis un jeu de l’évolution où le but est de passer d’amibe à être humain en gagnant des chifoumis (pierre, ciseaux, feuille).

Phase Approfondissement 1 :

L’activité scientifique de l’après midi : Nous sommes allés voir un spécialiste de l’Adet- Pays de l’Ours dans son bureau. On lui a posé des questions sur les pièges-photos et les caméras posés dans la forêt. Cette rencontre nous a apporté des informations sur les appareils, où les placer, comment les rendre plus sophistiqués, etc... Alexandre a par exemple posé la question : « Est-ce que l’ours voit la lumière infrarouge émise par les appareils ? » Le spécialiste lui a répondu : « L’ ours est un peu surpris quand il s’aperçoit des lumières rouges émises par quelques-uns de nos appareils lorsqu’ils prennent une photo ou une courte vidéo. La solution qu’on a trouvée, c’est d’utiliser les appareils à led invisibles et non pas à led rouges. »
Julien quant à lui a pu demander entre autre, combien de robots sont déjà installés dans la forêt...

Le collier GPS de suivi de l’ours

Avant de rentrer au centre, nous sommes allés visiter le centre hippique du village de Chein-Dessus, avec l’équipe Sur les Traces de l’Ours des Pyrénées. Nous y rencontrons les responsables du club et faisons les premières caresses à ces magnifiques animaux.

De retour au centre après une douche bien méritée, c’est le moment de se détendre un peu, de discuter et de jouer dans la cour du centre.
Aaaaaaa table !!! Ni une ni deux, nous rejoignons la salle à manger, ce soir pamplemousse en entrée suivi de délicieux spaghettis à la bolognaise et pour terminer un yaourt aux myrtilles de fabrication locale, un délice.

Nous l’attendions tous, il est arrivé, le « loup-garou ». Pas de panique, c’est un jeu où tout le monde a un rôle. Certains sont des villageois qui protègent leur village, d’autres des loups-garous qui attaquent les villageois. Bref une bonne rigolade. Et enfin pour clôturer la soirée, nous terminons par un jeu qui utilise notre imagination, le « Dixit ».

Voilà encore une grande journée pyrénéenne qui se termine. Demain sera un jour très important car nous partirons pour notre bivouac....!

A très vite, pour la suite !

Mercredi 10 Juillet 2013

Aujourd’hui est un grand jour ! Tout d’abord, la petite souris a quand même fait son travail cette nuit...! OUF ! Ensuite, Arthur, du groupe « Ours » fête ses 13 ans, et pour l’occasion, ce soir, nous allons bivouaquer sur le massif de la Paloumère, zone d’estive d’un grand nombre de brebis et zone privilégiée de notre plantigrade préféré !!

Activité scientifique du matin : construction de voitures électriques à partir d’une pile, d’ un moteur, d’un châssis, des engrenages et des roues. C’est la première activité mécanique de la semaine. Tandis que le véhicule d’ Alexandre rencontrent un petit problème au niveau des roues, Julien a besoin de rehausser son châssis qui est trop bas.

Panneau solaire
















L’après-midi, départ pour le bivouac.
Louise et Jildaz nous ont même proposé d’aller faire quelques observations demain matin au lever du jour, sur les hauteurs ! Nous sommes donc parés, le matériel scientifique dans les sacs à dos, le matériel de camping dans la voiture, et hop, nous voilà partis pour la grande aventure !

Alexandre et Julien sont les responsables des caméras et pièges-photos de l’équipe, et ils sont maintenant opérationnels pour les installer dans les bonnes conditions, là-haut dans les zones privilégiées de passage de la faune sauvage... Nous placerons donc dès ce soir les 1ers appareils, et demain, c’est Etienne, notre ami de l’ONCFS, qui viendra nous retrouver à la bergerie, afin de nous conseiller de toute son expertise de presque 40 ans de suivi de l’Ours !

Nous vous raconterons plus en détails demain, jeudi, notre journée du mercredi ainsi que la nuit là-haut, avec le berger de l’estive et ses patous !

A demain !!!

Jeudi 11 Juillet 2013

Un petit résumé du bivouac d’hier.
16h30 : Départ du centre pour le bivouac. Nous avons passé le premier tiers du trajet en voiture, et le reste à pieds, avec les sacs au dos et les tentes. Une fois en-haut de la montagne, le temps de poser nos affaires dans une petite cabane, nous sommes déjà partis installer le premier piège photo. Avec une magnifique vue, nous avons profité du paysage à l’allée tout comme au retour. Une fois arrivée dans la cabane, nous voyons les chevaux en train de fouiller nos affaires.
















Le soir, les animateurs ont posé un défi aux garçons. Il s’agit de construire une petite cabane en utilisant uniquement de la corde et des bois morts, et sans utiliser ni couteau, ni ciseaux, ni autres outils industriels. N’ayant pas pu terminer à temps la cabane, nous avons décidé de dormir a la belle étoile. Alors qu’on aurait pu dormir sous la tente. C’était trop génial !!!

Quand à la journée du jeudi, nous nous sommes levés a 6 heures du matin pour voir le levé de soleil. C’était trop beau !!!

L’activité de la matinée commence par la rencontre avec un berger. Ensuite, nous sommes allés poser deux autres appareils automatiques qui prennent des photos et des vidéos, avec Etienne de l’ONCFS. C’est un gentil monsieur qui connait tout l’histoire des ours dans les Pyrénées.
















Activité scientifique : Rentrés au centre l’après-midi, nous nous sommes familiarisés avec notre camera n°2 ROSIPTZ. Cette dernière est installée dans la cour du centre. Nous l’avons alimentée par une batterie et un panneau solaire. Bref une journée bricolage.

La journée se termine par un petit film « Planet earth ».

Nous nous retrouverons ici demain pour la suite de l’aventure !!!

Vendredi 12 Juillet 2013

Nous voici déjà au sixième jour de notre aventure.

L’activité scientifique de la journée pour l’équipe « robot » consiste tout d’abord à lister les différentes sources d’alimentation possibles des deux caméras (ROSI1 et ROSIPTZ), en énergie et en connexion (internet, ethernet, onde radio, ...). Nous les avons ensuite tester successivement, puis identifier les avantages et les inconvénients de chaque source d’énergie dans un contexte de suivi d’un animal dans la montagne.

ROSI1 vs ROSIPTZ

La caméra ROSI1 fonctionne avec du 5VDC/2.0A. C’est une caméra IP Infrarouge entièrement pilotable à distance depuis un ordinateur ou un Smartphone (iPhone ou téléphone sous android). Elle fonctionne en Wifi, en 3G, mais aussi en ethernet. Elle comporte 11 IR LEDs et une vision octurne qui atteint jusqu’à 8 mètres. ainsi, elle permet de visualiser l’image à distance, de prendre une photo et ou de déclencher un enregistrement vidéo à partir de la fonction « détection de mouvement ». Même si elle n’enregistre qu’une minute de vidéo à chaque enregistrement, c’est largement suffisant selon Etienne Dubarry (notre expert de suivi des ours dans les Pyrénées).

La caméra ROSIPTZ fonctionne avec une alimentation de 12VDC. C’est aussi une caméra IP haut de gamme. Elle permet un zoom optique x20, Par ailleurs, elle dispose d’une vision nocturne jusqu’à 200 mètres grace aux LEDs infrarouges. C’est une caméra étanche qui résiste à l’eau aux poussières et aux intempéries (norme IP66). Elle tourne horizontalement sur 360 degrés et verticalement sur 90 degrés. Enfin, la caméra ROSIPTZ a une fonction detecteur de mouvement, mais également une option suivi automatique, que la caméra ROSI1 n’a pas.

La camera PTZ

Caméras alimentées par un panneau solaire et/ou une batterie

Premièrement, nous avons branché la caméra ROSITPZ avec le panneau solaire, ainsi qu’une batterie 12V. Les deux sources d’energie sont branchées en parallèle. Le panneau solaire fournit 14V de tension grace au beau temps d’aujourd’hui. Ce qui fournit largement l’énergie necessaire pour alimenter notre caméra ROSIPTZ (entrée 240V, sortie 12V). Nous avons utilisé un convertisseur de courant (entrée 12VDC, sortie 220-240VAC) pour ne pas faire exploser notre caméra.
Par ailleurs, le DVR -qui sert entre autre à diriger la caméra- est installé à une dizaine de mètres de la caméra. Le DVR nous permet aussi de stocker les photos et les vidéos, tout en le regardant en direct grace à l’ecran connecté sur ceui-ci.

Concentration maximale


Avec Ordi - Crayon - Papier












Ensuite, nous avons refait le test avec la caméra ROSI1 qui fonctionne en 5V. Etant une caméra IP, le pilotage de la petite caméra se fait en ligne. Nous avons juste besoin d’un convertisseur de courant (entrée 220-240V, sortie 5V). L’antenne Wifi de la camera permet à celle-ci de se connecter à plusieurs dizaines de mètres de l’endroit où nous pilotons cette dernère. Ainsi, durant le repas du midi, nous avons posé la caméra dans la salle à manger. Le routeur se trouve dans l’autre salle de travail dans le rez de chaussé. Enfin, il nous reste plus qu’à piloter la caméra avec un ordinateur, ou avec la DS d’Alexandre, ou encore avec le Iphone 4 de Julien. Tout fonctionne à merveille !!!

Bref, les jeunes se sont bien amusés avec les deux caméra.

Activités extra-scientifiques :

La fin de la journée est marquée par une bataille d’eau initiée par l’équipe « robot » contre l’équipe « Ours ». Les attaques de jet d’eau avec un arsenal de bouteilles se succèdent.
Après une bonne douche, nous passons à table. Durant ce moment, Marine nous propose de faire une veillée Vampires. Ce jeu ressemble à un grand cache-cache, mais la différence est que, quand le vampire vous capture vous devenez aussi un vampire. A vous glacez le sang !!!

Petit déj’ sous la caméra ROSIPTZ

A la fin du jeu, tout le monde semble bien fatigué de cette chaude journée qui a été vraiment passionnante. Bonne nuit et à demain !!!

Samedi 13 Juillet 2013

Activité scientifique du matin :
L’équipe « Robots » se penche sur deux problèmes liés aux caméras qui ont été posées dans la forêt. Le premier concerne le bruit émis par le ventilateur dans le convertisseur de courant. En effet, comme l’ours a une ouïe très développée, il risque de détecter facilement le transformateur et la caméra qui se trouve à côté de celle-ci. La deuxième question qui est posée par les jeunes est l’alimentation de chaque caméra et l’autonomie des batteries 12V, 47Ah (avec un convertisseur 12/220V).

Nos batteries 12V 47Ah

La retransmission :

En plus d’une petite exposition dans la salle d’activité, l’équipe robot a fait une démonstration en direct du pilotage de la caméra ROSIPTZ à distance. Alexandre, notre génie de l’électronique -dont la famille était présente- s’occupe de l’installation et de la présentation des robots de l’OSI.













Le grand jeu :

Après la retransmission, nous partons nous détendre dans le champ d’à coté. Trois équipes sont constituées : les marmottes, les isards, et les milans, arborant tous leurs couleurs totem. Sur le modèle du Poule-Renard-Vipère les marmottes creuses des galeries sous les pattes des isards qui eux-mêmes attrapent les milans avec leurs cornes, pendant que ces derniers fondent sur les marmottes... Et la boucle est bouclée ! Des alliances se crées, des pactes s’établissent et se rompent.












Le soir, nous allons à Arbas pour regarder le feu d’artifice du 14 Juillet. Les jeunes ont adoré le spectacle, le bain de foule, et les lumières multicolores... Une fois rentré, les lumières et les paupières sont vites fermées pour glisser dans un sommeil réparateur, prolongé par la grasse matinée prévue demain.


Dimanche 14 Juillet 2013

Ce dimanche marque l’arrivée de quelques jeunes et le départ de notre petit génie Alexandre. Ne voulant pas se séparer de ces amis, il sort la phrase qui fait rigoler ces copains : « Il me manque deux paires de chaussettes. Peut-être que l’un de vous les ont cachées pour m’empêcher de partir ... ».
Sinon, avant son départ, Alexandre participe à la dernière course (du moins cet été) de véhicules motorisés fabriqués par chaque jeunes de l’équipe robot. Sous la houlette et les yeux de nombreux spectateurs (les jeunes du groupe « Ours », le frère et les parents d’Alexandre), la course débute et voit la victoire de Julien et sa voiture sport coupée.

L’après-midi, nous accueillons les nouveaux jeunes de l’équipe « Ours » et ceux du « Robots ». Bienvenu spécialement à Tiago et Riota au sein de l’équipe « Robots ». Après leur installation dans le centre, nous voila déjà avec eux pour un premier jeu. Se mettant en cercle, chacun doit mémoriser le prénom de son collègue qui se trouve à sa gauche, ainsi que les autres personnes à gauche de ce dernier. Autant dire que çà n’a pas été facile pour nos nouveaux arrivants. Ensuite, nous continuons dans le même registre, en jouant au « Lucky Luke des prénoms ».

Enfin, avant de se coucher, nous jouons à « deviner qui est-ce ? ». A partir de quelques dizaines de questions préparées par Florian notre directeur du camps, les jeunes doivent répondre individuellement aux questions en écrivant les réponses dans une feuille anonyme. Ensuite, une fois que les feuilles ont été mélangées, un (une) jeune désigné(e) au hasard lit les réponses dans la feuille. Il (Elle) doit identifier l’identité de la personne qui a répondu dans cette feuille.

C’est ainsi que tout le onde monte se coucher pour prendre de la force afin d’attaquer la dernière semaine qui s’annonce passionnante et très animée. Bonne nuit et à demain !!!

Lundi 15 Juillet 2013

Phase contact deuxième semaine

Pour ce matin, est prévue une phase contact préparée avec les jeunes qui étaient déjà la depuis la semaine dernière. Les huit nouveaux arrivés ont été divisés en deux équipes.

Equipe rouge

Equipe bleue












Chaque équipe doit passer par quatre points (postes) tenus par les autres jeunes. A chaque point, des énigmes à résoudre et/ou des missions accomplir liées au suivi de l’ours et aux caméras attendent les équipes « rouge » et « bleue ».

camera expert

Notre ours pris en photo


Piège à poil



Phase découverte deuxième semaine

Après un atelier jouets des bois, l’équipe « Robots » travaille sur les derniers tests sur les robots. La caméra IP ROSI1 est opérationnelle. Elle peut dorénavant prendre des photos ainsi que des vidéos en détection automatique de mouvement. Nous avons découvert que la plateforme en ligne de la camera n’est pas compatible avec Windows 8. D’où le problème d’enregistrement des vidéos lors des premiers tests de la semaine dernière. Les tests de deux fonctions (suivi automatique, puis de la détection de mouvement) de la caméra ROSIPTZ ont été également validés.

Activité sportive

L’après-midi, une activité détente est prévue. Le groupe « Ours » et le groupe « Robots » sont mélangés. Trois nouvelles équipes sont constituées pour les jeux. Les éducateurs jouent aussi le jeu.

Mali au lancement du ballon

Tiago, Fleure et Ryota en remplissage des verres


Tiago les yeux bandés et Julien son guide

veillée astronomie

Enfin, une veillée astronomie animée par Florian clôture notre belle journée. A 21h30, tout le monde monte rejoignent les chambres. Après quelques minutes de tergiversation dans le couloir, les lumières sont finalement éteintes. Bonne nuit à toutes et à tous.

Mardi 16 Juillet 2013

La journée est marquée par le passage d’un petit orage à Herran. Celui-ci a causé la coupure de l’électricité pendant quelques heures. Il faut dire que le temps ne s’annonce pas très bon pour la suite de notre séjour. Pour autant, rien n’arrête l’équipe « Robots ». Notre devise est en effet : « Les robots n’ont pas de problème, nous n’avons que des solutions ».

Activité scientifique

Nous avons comparé les deux fonctions proposées par la caméra ROSIPTZ.
La première : la détection de mouvement ;
La deuxième : le suivi automatique

Nous avons déduit que la mélange des deux options permet d’obtenir la meilleure solution de suivi de l’ours dans la forêt. En effet, la détection de mouvement permet de délimiter l’endroit à surveiller tout en définissant plusieurs zones cibles. Comme les experts de suivi de l’ours dans les Pyrénées ne connaissent pas exactement les points où les ours passent, à par ceux qui portent des colliers émetteurs, le fait de délimiter l’espace augmente la probabilité de voir l’ours apparaitre sur notre écran.
La fonction suivi automatique quand à lui permet de suivre le déplacement de l’ours, et évite la perte de vue de celui-ci lorsqu’il passe d’une zone à une autre.

Activité manuelle

L’équipe ours se lance dans la construction d’un robot mécanique avec détection d’obstacle.
Pour cela, elle a besoin d’un tournevis, d’une pince coupante, d’un fer à souder, d’étain (pour la soudure), et d’une pince à bec long.
Les garçons se partagent les taches pour optimiser le travail. Julien s’occupe de l’assemblage des pièces mécaniques. Tandis que le montage de la boite de vitesse est assuré par Tiago. Enfin, Ryota monte et soude les condensateurs céramiques, les condensateurs électrolytiques, les transistors, les oscillateurs, ainsi que le module de réception infrarouge.
Grâce à trois LED infrarouges qui émettent des signaux séquentiels, notre robot est en effet capable de détecter les obstacles sur son chemin et de changer de direction.

Veillée jeu gustatif

Notre journée se termine par un jeu dégustation à l’aveugle préparé par Marine, Ryota et Ann-Elfig. Chaque candidat , les yeux bandés doit découvrir ce qu’il goute. Sur une douzaine de petites préparations posées sur une table, chaque candidat doit déguster et deviner trois propositions comme : le coco en poudre, le chocolat en poudre, la sauce vinaigrette, la moutarde, le sel, le poivre, le sirop de fraise, le sirop à la menthe, et autres mets de haute qualité gustative.

21h30, fin du jeu. 22h, extinction des lumières. Bonne nuit les enfants et faites de beaux rêves !!!

Mercredi 17 Juillet 2013

Départ pour le Pic de Paloumère

Réveil plus tôt que d’habitude ce matin. Le groupe « Robots » et le groupe « Ours » vont partir dans les montagnes au-dessus de Herran. Nous allons récupérer les photos et vidéos prises par les trois appareils installés la semaine dernière.
A 11h20, la carte SD du premier piège à photo a été récupérée au pic de la Paloumère (1604 mètres d’altitude).

Attention çà tourne !!


Un ours en lunettes de soleil ? :)

Un éducateur filmé !!












A 13h10, arrivée de l’équipe à l’endroit où se trouve les deux autres appareils.
Les premiers images qu’on a obtenu sont des photos de chevaux, de vaches, des brebis ou encore nous :)

Magnifique photo d’une vache !!


Bonjour caméra !!

Un cheval en pleine nuit !!

7h du matin, forum aussi chez les animaux :)

Caméra, batterie et pluie

L’après-midi, nous avons prévu d’installer nos deux caméras robots dans la forêt qui se trouve non loin du centre. Malheureusement, la pluie, les éclaires nous empêche de finaliser l’installation. par précaution, nous décidons de reporter pour demain matin la pose du robot ROSIPTZ. Nous espérons avoir des magnifiques vidéos d’animaux et pourquoi pas d’un ours d’ici la fin du séjour.

Pendant ce temps, notre deuxième robot « ROSI1 » continue toujours de filmer et de prendre des vidéos de ce qui se passe dans la nature... A demain donc si vous voulez connaitre la suite de notre recherche.

Jeudi 18 Juillet 2013

Aujourd’hui, départ en bivouac avec le groupe « Ours ».
Mais avant cela, nous travaillons d’abord sur la ROSIPTZ durant toute la matinée. En effet, les jeunes ont installé la caméra dans un endroit assez dégagé se trouvant dans la forêt, afin de prendre des images d’animaux dans la nuit principalement. Une foi installée, nous lançons -via le Digital Video Recorder ou enregistreur de vidéo- la fonction « auto-tracking » qui permet à la caméra de détecter un mouvement et de suivre l’animal qui est en train de se déplacer.

Il est midi et demi, les pique-niques, les kaouets, ainsi que les duvets sont prêts, nous partons pour un jour et demi en dehors du centre.
Nous ne savons pas trop le temps pour aujourd’hui. S’il fait beau ce soir, tout le monde dort à la belle étoile.

Vendredi 19 Juillet 2013

Après une belle journée et une nuit magnifique dans la nature, le groupe « Robots » rentre à La Baderque. Les caméras ainsi que les robots en kit nous attendent. Tiago et Ryota fabrique donc leurs petites voitures électriques pour la course de demain. Tiago choisit de mettre deux moteurs à son bolide. Tandis que Ryota opte pour une voiture surélevée en deux roues motrices.

Quand au projet « Robots », les premiers images enregistrées par les caméras n’ont rien données. Aucun animal est détecté durant cette nuit. Nous espérons en avoir la nuit prochaine.
Par ailleurs, nous avons déplacé plus loin la ROSI1, en utilisant une antenne Ethernet qui fournit une connexion à moyenne distance. Malheureusement, nous n’avons qu’un seul convertisseur de courant ; celui qu’on utilise déjà pour ROSIPTZ. Par conséquent, nous étions obligés d’utiliser une rallonge afin de fournir en énergie la camera ROSI1 qui fonctionne en 5V.

Le soir, nous changeons la batterie 12V qui fournie en énergie ROSIPTZ. En effet, après 11heures de fonctionnement, la batterie ne fournie plus assez d’énergie pour faire fonctionner ROSIPTZ.

A 20h30, début de la BOUM. Les filles du groupe « OURS » s’occupent de l’animation avec les musiques. Julien et Jildas ont préparé un petit déguisement pour la soirée. Le reste du groupe chauffe la salle avec les danses, les fous rires mais aussi les larmes. S’ensuivent alors les « moussier tombola », « Ai Se Eu Te Pego », ou encore les chansons de Shakira, de Mariah Carey, et de Jean Jacques Goldman...
_A 22h30, fin de la soirée. On range la salle. Tout le monde monte pour se reposer et pour faire de beau rêve.

Samedi 20 Juillet 2013

Dernier jour d’activité scientifique pour l’équipe « Robots ». Ce matin, nous préparons la retransmission prévue à 15H30. Les taches sont bien réparties : Ryota s’occupe du « stand ROSIPTZ », ainsi que la présentation de notre projet scientifique. Tandis que Tiago décore son « stand ROSI1 » avec des photos, des vidéos, et bien sûr le robot ROSI1 bien déguisé. Enfin, Julien prépare le « stand CAM SCOUT » dédié à la présentation d’une caméra utilisé par un professionnel de suivi de l’ours dans les Pyrénées.

A 15h15, les premiers invités arrivent. Ce sont les parents des jeunes, quelques habitants dans la commune de Herran, mais aussi des randonneurs emmenés par Marc du Pays de l’Ours, qui sont venus visités nos ateliers.

A 15H30, ouverture des « stands » et début des premières explications. Tiago est le premier a avoir des visiteurs. Il maitrise bien la « démo » de ROSI1. I répond aux questions posées par les invités, en premier rang, Monsieur le Maire de Herran.

Quelques heures plus tard, nous allons dans la salle vidéo pour la projection des meilleures photos du séjour ; suivi de la présentation des travaux scientifiques effectués par ’équipe « robots ».

Vers 17h30, les derniers visiteurs quittent le centre, c’est maintenant le temps de tout ranger. Il est aussi temps de faire les valises. En effet, certains enfants doivent partir très tôt demain (à 6 heures du matin) pour ne pas rater le train à Saint Gaudens. Les animateurs montent dans les chambres pour faire les trousseaux pour être sûre qu’il ne manque rien dans les valises.

Enfin, après le diner, c’est l’heure du bilan, nous interrogeons nos jeunes scientifiques sur ces deux semaines passées au sein du centre de la Paloumère afin de connaître leur avis sur les activités OSI.

Dimanche 21 Juillet 2013

C’est déjà notre dernier jour dans le centre. Lucille - l’animatrice du groupe Ours" - réveille Gabriel, Romane et Fleur. Il est 6h30, ils sont prêts à partir pour la gare de St Gaudens puis en direction de Paris. Bon retour à vous quatre.

Les autres jeunes ont plus de chances et se lèvent un peu plus tard. Il est 9 heures. Ryota, Julien et Tiago font les derniers rangements des outils, ainsi que les trois robots.

A 10h, quelques parents arrivent au centre pour récupérer leurs enfants.

Il est 11H, Ryota, Mali, Louise et Jildaz sont prêts à partir avec moi (Antsa). Notre premier escale : Saint Gaudens. Ensuite, nous allons prendre le train pour Toulouse. Enfin, vers 14 heures, nous prenons le train en direction de Bordeaux. nous y serons normalement à 16 heures et trente minutes. Les parents nous attendent à la Gare de Saint Jean.

Quoi dire de plus ? Sinon, les quinze jours passés au centre, dans la montagne, en bivouac sont passés trop vite. Nous avons vécu ensemble une expérience mémorable, chaque jour, chaque heure et chaque minute passée à La Baderque. Bon retour à tout le monde, et à l’année prochaine !!!

L’équipe « Robots Mission Très Spéciale »

Photos / Vidéos

Test de la camera ROSIPTZ

Nos partenaires

Voir également