Séjour Drones Connection - du 4 au 18 août 2013

Voir descriptif détaillé

Séjour Drones Connection - du 4 au 18 août 2013

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Lundi 5 Août 2013

Après le forum, nous prenons 5 minutes pour tous nous connaître. Voilà donc notre équipe de choc : Jérémy, Vincent, Baptiste, Thomas, Antoine, et Elisabeta, qui nous vient tout droit de Russie.

Nous serons donc encadrés par Lionel, et Nicolas.

On part alors pour notre toute première activité : la réalisation d’un piège qui permet de détecter le passage d’un animal, en vue du projet en lien avec le camp « sur les traces des loups ».

On essaye tout d’abord un piège très simple : une ficelle très fine quasiment invisible accrochée à un arbre d’un côté, et sur un bâton de l’autre.
Ce dernier tenant une pierre en équilibre. Le piège est prêt. Il n’y a plus qu’a attendre un animal. C’est Nicolas qui s’y colle. Courant à quatre pattes à travers les fougères, il arrive jusqu’à notre piège.

Il ne remarque pas la ficelle, et l’embarque avec lui. Le bâton tombe, ce qui fait tomber la pierre qui tombe sur la cloche posée au préalable.
Le loup-Nicolas est alors effrayé par le bruit, et s’enfuit ventre à terre. Il nous faut revoir notre piège...
Après une petite demi-heure de recherche, nous modifions totalement notre projet. Une fois fini, Nicolas revient à la charge marche en plein sur le fil, qui coupe l’alimentation de la pile sur la diode.
Cette dernière s’éteint et la bête ne remarque rien. Le défi est gagné !

Nous allons donc manger, puis nous profitons du temps libre.

Une fois revenu dans notre salle, nous sommes donc assignés à créer des affiches de prévention des bons et mauvais gestes qu’il faut / ne faut pas faire. Une affiche pour chaque poste : la recharge des batteries, le poste à souder, et le poste pour les pisto-colle.
Une fois les affiches terminées, nos deux animateurs nous présentent le programme pour la semaine. Vols, jeux de piste, drones, et brain-storming au programme !

La semaine ne fait que commencer, nous avons tous des attentes différentes, que le camp drone connection comblera !

Thierry

Partie Contact : Notre première activité contact fût d’apporter la notion du suivi animal directement au seins du groupe, ceci dans le but d’apporter directement un regard différent du projet, un regard au delà du vol d’un drone, cela permettra dans la suite de réfléchir au pilotage mais aussi au animaux.

Mardi 6 Août 2013

Matin : Ce matin, nous avions pour but de découvrir ce qu’était un drone. Lionel nous a fait visionner un diaporama comparant une définition trouvée sur Wikipedia : « Appareil sans pilote servant à des fins militaires ou de surveillance aérienne civile » et la définition qui correspondrait aux drones d’O.S.I. « Appareil sans pilote servant à observer la faune et la flore à des fins de sauvegarde de l’environnement ».
J’exagère un peu, mais Wikipedia reste belliqueux. Lionel nous a ensuite montré les vidéos filmées par son drone, ainsi que celles qu’il a filmées en pilotant des vrais avions.
Nous nous sommes ensuite exercés au pilotage d’hélicoptères télécommandés pendant quelques minutes avant que l’on ne s’aperçoive qu’il est l’heure d’aller manger... Tant pis, on fera ça demain. Direction la cantine !

Après-midi : Nous avons ensuite étudié l’alimentation, le lieu de vie et la technique de chasse du loup à l’aide de vidéos infrarouges.

On y observait une attaque d’un troupeau de moutons par une meute de loups la nuit. Les chiens de montagne destinés à protéger les troupeaux de moutons des attaques de loups sont appelés « Patous ». Ils sont carnivores, mais ne mangent pas les moutons car ils se sont habitués à vivre avec eux.
Baptiste se demandait « Mais si on laisse un Patou avec des moutons, est ce qu’il va fabriquer de la laine ? ». Heu ... Merci Baptiste. Mais revenons à nos loups. Nous avons appris que leur meute était très hiérarchisée et qu’ils étaient carnivores et opportunistes. Les loups se déplacent, ils peuvent faire 60km en une nuit.

Thomas

Découverte : Dans cette phase, nous allons découvrir réellement se qu’est un drone et se qu’est un loup, dans le but de pouvoir allier points communs et différences afin d’en faire une source de connaissances et ainsi préparer la suite du projet et donc la partie approfondissement qui s’avérera être l’assemblage du drone.

Mercredi 7 Août 2013

Ce matin, nous commençons les activités scientifiques par une surprise : arrivés dans la salle drone, nous découvrons un drone complètement démonté !

L’activité de la matinée se profile alors à l’horizon ; nous aurons pour tâche de trouver comment monter le drone – partie mécanique comme partie électronique – sous l’œil attentif de Jérôme et Nicolas.

Malgré notre clairvoyance sur le rôle de chaque pièce après les explications des animateurs, il nous a fallu plusieurs tentatives afin de finaliser l’assemblage du drone cobaye.

C’est l’heure du déjeuner !

L’après-midi nous nous intéressons à la capture d’image. Disposant de 3 types de caméras (« GoPro », caméra porte-clé & appareil photo type réflex), nous décidons de réaliser un comparatif des caméras selon des critères de qualité d’image, d’autonomie et de poids. Pour ce faire, nous réalisons plusieurs protocoles pour tester chacune de ces caractéristiques.

Grâce à la présentation sur le loup de la veille, nous réalisons un patron de loup en carton, de grandeur réelle, dans le but de trouver la longueur à partir de laquelle un loup peut être distingué par chacune des caméras.

Jérémy

Approfondissement : dans les activités du jour, apprentissage de la construction du drone puis recherche sur le sujet multimédia et tests pour les futures vidéos.

Jeudi 8 Août 2013

La journée commence par la finition du drone que nous construisions. Une fois terminée, nous devons effectuer quelques réparations sur l’autre quadricoptère.

Nous revissons les moteurs, ainsi que les bras. Puis après un court test, nous revissons une dernière fois les moteurs, et nous nous lançons vers le terrain de basket, drone en main. Le tout entre deux averses. Le drone décolle, mais après un court mètre, un moteur s’envole de son support, l’hélice se détache et le drone fini son vol face contre le goudron. En réalité, certains de vis qui soutenaient les moteurs aux pieds du drone n’étaient pas bien serrés…

Mais c’est l’heure d’aller manger !

Après le temps libre, nous nous mettons en partenariat avec le camp « sur la trace des loups », afin de réaliser un transect. Ceci consiste à parcourir une certaine zone, pour observer toutes traces possibles d’ongulés.

Nous parcourons donc le champ en large et en travers. Moquette de chevreuil, crottes de sanglier, et diverses traces de nos amis les bêtes sont retrouvées. Après un rapide débriefing avec Sylvain, nous reprenons la route du camp. Encore un petit compte rendu avec Lionel, puis nous rédigeons ce journal, et nous profitons d’un bon goûter !!

Baptiste

Approfondissement : Cette journée aura permis de mettre un terme à l’apport de toutes les notions nécessaires pour le mener à bien le projet, demain un bref bilan et projet !

Vendredi 9 Août 2013

C’est par la réalisation de l’expérience préparée mardi après-midi que commence notre journée.
En effet, afin de déterminer à quelles distances on peut plus ou moins distinguer un loup avec les différentes caméras, nous nous dirigeons à l’extérieur du centre pour mettre en place notre dispositif : nous déployons un mètre de 50m sur toute sa longueur et plaçons à son extrémité la figure du loup découpé.

Ce montage réalisé, nous effectuons des prises de vue avec les différentes caméra en nous déplaçant de l’extrémité la plus éloignée du loup en carton (50m), à l’extrémité la plus proche (0m).

Après avoir rassemblé les résultats pour les différentes caméra, nous tirons comme conclusion que la caméra la plus adaptée pour notre drone en terme de poids et de qualité d’image est celle de type « GoPro ».

Nous nous retrouvons ensuite en salle drone pour étudier les principes élémentaires de mécanique du vol jusqu’à l’heure du déjeuner.

Alors que Lionel rentre de son excursion avec le camps « au fil de l’arbre » (Cf. vidéo),

nous préparons un plan de vol et étudions le comportement du drone en vol, avant de partir pour une fin d’après-midi à la rivière !

Vincent

Projet : Après un petit retour de connaissances avec les jeunes, nous entamons le projet avec l’étude de la réalisation de notre film. En attendant, demain se sera la préparation de la mini-retransmition.

Samedi 10 Août 2013

Aujourd’hui c’est la retransmission !
Nous avons donc consacré notre matinée à préparer les stands pour accueillir les parents en sélectionnant dans notre présentation trois sujets abordés cette semaine ; la mécanique du vol, les différentes phases d’assemblage du drone avec le rôle de chacune des pièces, le comparatif des caméras réalisé les jours précédents ainsi que les différentes caractéristiques du loup évoquées lors de la présentation d’Anne.
Nous sommes fin prêt pour accueillir les parents !
Au programme pour la retransmission : explications, présentations, vol de démonstration et montages de prises de vues des drones.
La retransmission terminée, nous nous retrouvons tous dans l’auditorium pour finir la veillée fureur commencée jeudi soir et c’est l’équipe des Tupperwares qui l’emporte avec 123 points !

Dimanche 11 Août 2013

Aujourd’hui petite pause dans nos programme de recherche, nous somme partis nous balader afin de changer d’air et peut être trouver l’inspiration ultime pour notre projet !

Lundi 12 Août 2013

La journée commence avec un réveil difficile à la suite de la nuit à la belle étoile. Nous obtenons donc 30 minutes de sommeil supplémentaire.

Après un rapide tour des prénoms, nous présentons les recherches effectuées aux nouveaux arrivants. Une fois les explications terminées, nous nous remettons au travail. Nous testons ensuite le drone pour effectuer une présentation, une petite réparation, et il est opérationnel. Mais l’heure de manger est très vite arrivée. L’après midi nous faisons 3 groupes, le premier composé de Vincent, Jérémy, Antoine et Thierry doit s’occuper de réparer un planeur télécommandé.

Une fois ces réparations terminées, les 4 vont piloter le planeur en question. Aucun soucis et de bons vols effectués.

Pendant ce temps, un deuxième groupe, composé de Lancelot, Hugo et Loïc s’occupe des caméras. Leur travail consiste à fixer une « Géonaute » à l’avant du drone. Après quelques recherches, la caméra est finalement fixée. Tandis que les personnes restantes se chargent de notre projet de « trailler », un court film sur le camp drone connection. Mais le temps passe sans qu’on s’en aperçoive et c’est déjà l’heure du gouter. Puis après ce rapide encas, nous partons préparer les pizzas pour ce soir.

Thierry et Vincent

Projet : Aujourd’hui, nous avons lancé l’adaptation des connaissances numériques accise la semaine passé pour fixer les cameras sur le drone. Ainsi que les notions de vols afin de trouver les différents plans de vue pour le montage.

Mardi 13 Août 2013

Et voilà, nous sommes fin prêt, nous avons acquis à ce jours toutes les compétences nécessaires, nous avons fini toutes les vérifications nécessaires, le drone est enfin « ready ». Mais grâce à une remarque judicieuse, nous nous sommes rendus compte que partir précipitamment dans l’euphorie de voler et de faire un film, n’est pas une méthode adaptée, en effet, si on part sur le terrain avec notre drone, notre pilote, nos cameras c’est bien mais que va t-on filmer ?

Bonne question c’est pour cela que nous réalisons des plans de vols sur lesquels on dispose à l’écrit les futurs séquences de notre film, en gros nous réalisons le scénario du film et ainsi les lignes conductrices de réalisation sont mises au clair !

Voilà, on sait où on va, on sait aussi ce qu’on va faire, il n’y a plus qu’a !

Rendez-vous demain pour les prises de vues !

Mercredi 14 Août 2013

Nous attendions ce moment avec impatience, et le voilà arrivé ! On commence notre film, c’est parti pour la grande aventure. Le matin nous partons dans le champs qui nous a servi à faire le transect avec les loups quelques jours plus tôt. On réalise nos différentes prises et aux alentours de 11h30 nous remontons au centre, une équipe se charge de mettre les batteries en charge pour les futurs séquences de film puis une autre équipe se charge de la vérification du bon fonctionnement du drone.

L’après midi rapide briefing pour le pilote afin qu’il sache où voler, nous faisons quelques prises de vue dans le centre puis dans les alentours, notamment près des tentes et de la fermette.

Pour aujourd’hui c’est fini mais il nous reste encore beaucoup de travail, nous partons donc nous doucher et prendre un bon repas tout en gardant l’envie d’aller au bout de ce film !

Jeudi 15 Août 2013

Ce matin nous allons réaliser les dernières prises de vue, on vérifie le drone, on prend les batteries, on fixe les cameras et c’est parti. Ce matin direction la forêt, derrière le centre pour montrer les performances du drone dans un milieu forestier.
Une bonne heure de prises de vue et plusieurs passages afin d’être sûr d’avoir « LA BONNE » prise et nous rentrons au centre. Lionel s’est même lancé le défi, pour éviter d’avoir à porter le drone, de le ramener en bas en volant.
10min plus tard, DÉFI RÉUSSI, le drone, le pilote et les participants sont tous arrivés en un seul morceau. Il nous reste plus qu’à voir des extraits de nos prises de vues et surtout le plus important, nous mettre d’accord sur quelle musique choisir !

L’après midi pendant que Lionel se concentre pour nous faire un superbe montage, Nicolas nous demande de faire un petit guide d’utilisation et de construction pour le drone.
Nous passons l’après midi à faire, schémas, croquis, photos, textes, et nous obtenons un joli livret que l’on appela « How to make a drone ».

Vendredi 16 Août 2013

Ce matin nous avons le privilège de voir en avant première notre film, monté par Lionel la veille au soir. Nous sommes très satisfais de notre film car tout le monde a fait du bon travail. Et c’est dans cette joie collective que nous retournons finir notre fameux « How to make a drone »

Notre quinzaine touche à sa fin, et nous voilà réquisitionnés pour préparer notre retransmission de samedi. Au menu, présenter notre superbe quinzaine !

Un peu nostalgique mais très heureux de ces 15 jours passé à OSI.

Et en prime voilà notre super film !

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également