Rapport 2008 - Une Panthère de Légende

Voir descriptif détaillé

Rapport 2008 - Une Panthère de Légende

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Tout au long de cette expédition, l’équipe restée en France retranscrira les messages donnés par téléphone par nos aventuriers « kirghizes » !




Journal de bord de l’expédition 2008 :

Mardi 5 Août

Premier message suite à l’appel de ce jour (Mardi) de Maël :

Les nouvelles sont bonnes : nos aventuriers sont bien arrivés mais pas encore de traces de Panthère, il est trop tôt ! A suivre....

Voici les quelques étapes de leur périple : Départ de St Anthème (Auvergne) à 7 heures du Matin pour Maël et Hélène accompagnés de 7 participants qui ont pu rejoindre Agnès avec le reste du groupe Franco-Suisse à l’aéroport de Genève - Petite escale à Moscou où nos trois jeunes russes sont venus rejoindre l’expédition.

Le groupe est au complet : première escale dans la capitale Bichkek où ils ont passé deux nuits à l’hôtel. Visiblement très confortable. Temps libre pour tout le monde où chacun a pu y faire ses courses et trouver tout ce dont il avait besoin.

L’ambiance dans le groupe est excellente tout comme la météo : grand ciel bleu pour grand soleil.

Ils sont partis ce matin de Bichkek pour prendre la route de la réserve via les transports locaux. Ils ont posé les sacs et planté leurs tentes autour du lac Issik-Kul, à environ 300km de la capitale près d’un village nommé Barskoon. Baignade oblige et séance photo.


Le rendez-vous avec Alexander, responsable scientifique de la réserve qui doit les mener jusque là dès jeudi, est fixé pour demain.

Je ferai une retransmission de tous les messages qu’ils pourront nous laisser, considérant que les liaisons téléphoniques ne sont pas toujours très bonnes.

Néanmoins, tous les ingrédients pour que chacun puisse vivre au mieux cette aventure étant réunis, souhaitons leur tous ensemble la plus belle des aventures.

Franck

Mercredi 6 Août

On profite encore de la situation géographique du moment qui nous offre quelques bonnes liaisons téléphoniques pour échanger sur l’avancée de l’expédition.
Voici donc les quelques nouvelles fraîches. L’équipe est restée près de son lac (à l’eau turquoise parait-il) qui fait office de piscine et salle de bain, les tentes plantées sous les abricotiers. Première véritable journée de sensibilisation au projet scientifique mené par Hélène avec un découpage du groupe en 4 sous-groupes travaillant chacun sur une thématique précise.

- Un premier groupe vidéo qui nous ramènera les quelques bonnes images de début de séjour sous le signe des rencontres et d’interviews avec la population locale.
- Un second qui aborde les notions de transect (et récoltes des données de terrain).
- Un troisième qui travaille sur des relevés topographiques.
- Le quatrième groupe qui travaille sur l’étude des comportements animaux et humains.

Chacun y met du sien pour une première approche de relevés de données en milieu montagnard. Sensibilisation à ce qui va réellement se passer au sein de la réserve pour tenter d’engager avec cette même réserve un programme de conservation des espèces.

Autres petites infos :
Ils ont un temps magnifique, pas de changement depuis hier - un ciel étoilé qui permet à notre équipe d’animer de belles veillées astronomie... Ils garderont en souvenirs, nous disent-ils, les animations « jonglages » pommes-abricots, et les activités cirques avec les enfants kirgizes…

On se réjouit d’avance d’assister aux conférences de notre belle équipe ainsi qu’aux soirées diaporama.

Franck

Dimanche 9 Août

C’est parti pour deux jours d’acclimatation. Adaptation Oblige !!! Jeudi dernier le groupe a quitté Barksoon pour une « promenade » de 8 heures en Camion 4x4 (appelé localement Kamas), 2200 mètres de dénivelé, direction la réserve naturelle de Sary-Tchat Ertach au sud de Karakol.

C’est à l’entrée de cette même réserve, à 3700 mètres d’altitude, qu’ils ont posé leurs affaires pour y passer trois jours : le temps nécessaire pour Moira de faire une démonstration de ses talents d’ostéopathe mais aussi de faire connaissance avec leurs nouveaux compagnons de route à savoir 17 chevaux. Une prise de contact faite à base de randos suivies de quelques galops dans les plaines kirghizes pour les plus affûtés.
« En bref, on souffle un peu !!! »

Demain lundi ils regagneront leur camp de base situé au cœur de la réserve dans laquelle ils devraient passer la plus longue partie de leur séjour : déplacement en 4x4 pour 4 participants plus une animatrice, puis à dos de cheval pour le reste du groupe.
Voici les cordonnées GPS de leur dernière escale. Latitude 41° 47 minutes, Longitude 78° 30 Minutes.

Le groupe se sent un peu fatigué par sa dernière étape. Une fatigue directement liée au changement d’altitude et aux écarts de température qui se caractérisent par des journées de grandes chaleurs et des nuits assez fraîches. Si samedi matin nos aventuriers ont pu goutter à leur première averse, ils profitent toujours d’un ciel étoilé absolument splendide pour des veillées astronomie au moment où intervient justement la nuit des étoiles.

L’ambiance dans le groupe (je cite Maël et Hélène) est tout aussi excellente que les relations entre les 16 - 64 ans. « La mayonnaise » a bien prise entre tous, participants, encadrants et guides kirghizes. Tout le monde se sent concerné, tout le monde est appliqué. Chacun y va de son projet personnel avec comme dernière trouvaille une petite étude des rythmes cardiaques de deux de nos participants qui courent chaque jour 15 minutes.

Toujours pas de Panthère mais quelques photos prises de marmottes, de pika et.... de magnifiques aigles (C’est un message personnel pour une maman ornithologue qui suit des très près le périple de ses deux enfants... Ils vous embrassent très fort.)

Quoi qu’il en soit, je félicite déjà notre équipe pour la qualité qu’ils mettent dans la gestion de ce projet et de leur groupe.

Franck

Mardi 12 Août

De bonnes liaisons téléphoniques - de bonnes nouvelles ! Merci monsieur Soleil de nous donner suffisamment de ton énergie pour recharger le téléphone satellite des « pantheristes »... Je vous livre les nouvelles fraîches qui nous ont été transmises cet après midi.

Ils ont rejoint le camp de base de la réserve dans laquelle ils se déplaceront en un grand groupe ou plusieurs petits, selon les occasions et destinations.

Et voilà les premiers indices de présence qui ont été récoltés ce dimanche : empreintes, fèces, traces de grattage de panthère mais également des traces d’ours.

Leur cordonnées GPS : N41° 63« 632 E 78° 34 » 705. Ils se situent à 3300 mètres d’altitude au pied du mont Nanachirac qui culmine à 7000 mètres. Grande ballade à cheval pour des observations en franchissant un col à 4000 mètres.


Dans la série des souvenirs sympas et originaux, je décerne la palme d’or à l’ami Maël qui, tout excité par la découverte du crâne d’un bouquetin mort, saisit la bête par les cornes desquelles jaillit un liquide très odorant qui se déposa délicatement sur l’ensemble de ses vêtements. Mis en quarantaine pour raison d’odeur insupportable Maël dut aller se laver de toute urgence à la rivière sous la pluie.... pour son confort et celui de toute l’équipe. Il semblerait que durant la nuit notre chef d’expé ait entendu roder une grosse bête autour du camp. Maël attirerait-il les ours ?

L’aventure poursuit son cours tout à fait normalement. Chacun des participants souhaite au travers de ce message embrasser tous les membres de leurs familles et amis qui suivent le déroulement du projet.

Franck

Samedi 23 Août

Les nouvelles ne vont pas forcément au rythme des appels téléphoniques et par avance nous vous prions de bien vouloir nous en excuser !
En effet, nous avons passé énormément de temps avec toute l’équipe la semaine dernière au travers de très nombreux échanges téléphoniques, non pas pour faire des points sur l’avancée du projet mais pour gérer les urgences. _ Il s’agissait en l’occurrence d’organiser le rapatriement de l’une de nos jeunes participantes de 19 ans, Alexia, ce qui n’est pas une mince affaire sur une zone telle que le Kirghizstan.

J’aurais bien quelques anecdotes à vous soumettre au travers de nos différents échanges avec nos contacts sur place via le ministère des affaires urgentes (oui ça existe là-bas !) l’armée kirghize, l’ambassade ou encore les médecins turcs qui nous ont bien aidés à organiser son retour…
Bref, Alexia va très bien ! Elle est actuellement sur notre centre en Auvergne et continue de passer du temps sur le projet Panthera. Hélène lui a laissé suffisamment de matière pour bien finir son séjour. Nous devrions même avoir le droit à une petite conférence. Donc aucune inquiétude tout va bien…

Après son rapatriement nous avons eu énormément de mal à nous joindre, d’ailleurs durant une semaine nous n’avons pas réussi du tout à le faire. Et voilà qu’en décrochant le téléphone ce matin vers 10heures, la douce voix d’Hélène a surgi du combiné pour nous donner quelques bonnes nouvelles concernant le groupe… enfin !!!

Voici donc les dernières petites news. On commence par leur position GPS du jour : Nord 41°53 min 922sec – Est 78° 32 min 385s.

Ils sont revenus à hauteur du premier camp, à l’entrée de la réserve. Ils prendront la route demain pour Karakol avec le Kamas qui vient les chercher. Ils y passeront deux nuits.
Entre deux, ils feront une petite escale d’une heure ou deux à Akchyrak, petit village sur le bord de la route, pour une bonne pause déjeuner et les quelques petites emplettes de chacun. Ils rejoindront l’aéroport de Bichkek mardi et se poseront à Genève mercredi midi.

Ce soir c’est la fête sur la réserve pour dire au revoir à tout le monde. On sent d’ici le « karaoké kirghiz ». On vous souhaite de bien vous amuser tous ensemble.

Tout le monde est en bonne santé le groupe va bien, mais d’une manière générale, il reste quand même assez content à l’idée de retrouver le confort occidental (comme les douches chaudes qui remplaceront très volontiers les rivières gelées) ainsi que les personnes de leur entourage. Je ne pourrais pas citer tous les messages personnels adressés aux familles, aux proches et autres amis mais beaucoup de témoignages d’affection vous sont dédiés dans le genre, et je cite : « Anouk on t’aime… tes enfants »

Sur un partie plus scientifique du projet (on est quand même là bas pour ça !), l’équipe a récupéré un bon nombre d’indices de présence. Hélène inventoriera tout ça dès son retour. Elle pourra également faire état de l’avancée du partenariat à engager avec cette même réserve pour la mise en œuvre d’un projet de conservation de la « bébête ». A suivre…

Et la panthère dans tout ça ? Contrairement aux quelques Ibex et autres Argalis, elle a décidé cette année de ne pas se laisser prendre par nos pièges-photos. Pourtant des traces de Panthères Juvéniles ont été relevées à une petite centaine de mètres de l’un de leur camp, à quelques mètres des pièges-photos installés.
La semaine dernière, le groupe s’est découpé en trois parties, dont deux à cheval, pour des transects sur le haut des sommets, donc sur des zones de froid. Raison pour laquelle nous n’avons pas pu avoir de leurs nouvelles du fait qu’il ne leur était pas possible de recharger les batteries de leur téléphone. Voilà un peu ce qui a pu se dire ce matin …

Maintenant je vais prendre le temps de savourer les centaines de photos qu’Alexia nous a rapportées de là-bas. J’en ai déjà reçu une très belle panoplie sur la carte vidéo qu’Hélène nous a fait passer par l’intermédiaire d’Alexia. Que du bonheur ! je ne vous dis que ça ! Merci à tous !

Frank

Diaporama

Cliquez sur cette image pour lancer le Diaporama Photos 2008

Bilan de l’Expédition 2008 : Retransmission en images !

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également