Petites notes de terrain, ou comment en savoir un peu plus avant le (...)

Les premiers pas sur le terrain avec les gardes-chasse kirghizes sont l'occasion de nombreux apprentissages sur le biotope qui nous entoure... Voici (...) Voir descriptif détaillé

Petites notes de terrain, ou comment en savoir un peu plus avant le (...)

Les premiers pas sur le terrain avec les gardes-chasse kirghizes sont l'occasion de nombreux apprentissages sur le biotope qui nous entoure... Voici (...) Voir descriptif détaillé

1. Où vivent les Argalis et les Ibex ?

=> Les Ibex vivent en très haute altitude, dans les rochers, alors que les Argalis se trouvent généralement plus bas et descendent davantage dans les plaines (à 3000 m d’altitude).

2. Comment différencier les poils d’Argali des poils d’Ibex ?

=> Les pelage d’Argali est un mélange de laine et de poils. Les poils se cassent entre les doigts, ce qui n’est pas possible pour les poils d’Ibex.
On les retrouve particulièrement au niveau des « couchettes » aménagées à même la pente, lieu où se reposent les argalis en position couchée, et où s’accumulent donc les poils par frottements.

3. Que sont donc ces couchettes ?

=> Il s’agit en fait d’un lieu que les argalis « aménagent » afin de pouvoir se coucher dans la pente, dans une position à peu près horizontale. En effet, vivant à plus de 3000 mètres d’altitude, il est parfois difficile de trouver un endroit où se reposer qui ne soit pas en pente. Ils grattent alors le sol, à même la pente, avec leurs antérieurs, puis se couchent, ce qui tassent la terre, et forment une sorte de placette repérable d’assez loin. C’est généralement le lieu où l’on retrouve de nombreux excréments, ainsi que des poils.
Il s’agit généralement de couchettes d’Argalis, les Ibex vivant davantage en altitude, là où les rochers représentent quasiment l’intégralité de la surface du sol.














4. Comment différencier les fèces (crottes) d’Argali de celles d’Ibex ?

=> On ne peut pas les différencier à l’œil nu sur le terrain (sans analyses génétiques). La seule chose que l’on peut prendre en compte c’est le fait que les Ibex vivent généralement à plus haute altitude que les Argalis, ce qui peut être un indice concernant la différenciation.

5. Différence de fèces selon les saisons…

=> L’hiver, les crottes d’Argali et d’Ibex sont très petites, en forme de « cacahouètes » plus ou moins rondes. Elles ressemblent aux crottes de lapin, en plus grosses, sauf lorsqu’il s’agit de petits, dont les crottes sont de la même taille que celles des lapins.
Alors qu’aux autres saisons, les crottes d’Argali et d’Ibex sont beaucoup plus grosses, de forme totalement différente, ressemblant davantage aux excréments que l’on a l’habitude de voir chez les ruminants (bouse de vache).

6. Comment déterminer l’âge des Ibex et des Argalis ?

=> Ce sont les « rainures » (stries de croissance) des cornes qui sont les indicateurs de l’âge lorsque l’on est face à un crâne (carcasse). Une strie correspond à un an.

7. Comment différencier mâle, femelle et jeune chez les Argalis et les Ibex ?

=> Les argalis mâles adultes sont ornés de grosses cornes enroulées ; les argalis femelles et les jeunes possèdent de petites cornes.
Chez les ibex, c’est également la même différence de taille entre femelle/mâle/jeune, mais les cornes ne s’enroulent pas.

8. Comment différencier les « grattages » de panthère des « grattages » de loup ?

=> La panthère effectue généralement des petits grattages d’environ 30 ou 40 cm de long, alors que ceux du loup vont jusqu’à plusieurs mètres (7 ou 8 m de long).

9. Les marmottes aussi effectuent des « grattages », comme la panthère, mais…

=> ... ceux des marmottes sont repérables car ces demoiselles les effectuent pour pouvoir manger les racines des plantes qui se trouvent à cet endroit. On peut ainsi voir des bouts de racine coupées, grignotées.















10. Comment différencier les fèces de loup des fèces de panthère ?

=> Celles des loups contiennent davantage d’os et sont ainsi plus souvent blanches (dû au calcium).

11. Petites caractéristiques de la panthère…

=> La panthère a l’habitude d’inclure dans son régime alimentaire une plante nommée Myricaria germanica (pas de baies).
Lorsque la panthère mange cette plante, celle-ci apparait clairement dans ses fèces. Il s’agit alors obligatoirement de fèces de panthère.

La panthère peut se nourrir pendant une semaine avec une bête qu’elle aura tuée s’il n’y a pas de vautours & corvidés pour lui voler sa proie. Mais si elle se trouve sur un plateau, à la vue des charognards, en 1h il peut ne plus rien y avoir sur la carcasse. Elle doit alors se remettre en chasse rapidement.


L’homme est l’unique prédateur de la panthère, à part les loups qui peuvent être un danger pour les petits.

12. Les reptiles dans la réserve…

=> Il y a des petits lézards dans la réserve (environ 5 cm) mais nous n’en avons pas vu.
Pas de serpent dans la réserve, car trop haut en altitude, mais il y en a ailleurs au Kirghizstan, notamment autour du lac Issik-Kul (lac de montagne à 1600 m d’altitude).

Nos partenaires

Voir également