Le plus vieux fossile de grand félin découvert au Sud-Ouest du (...)

Voir descriptif détaillé

Le plus vieux fossile de grand félin découvert au Sud-Ouest du (...)

Voir descriptif détaillé

La découverte en 2010 dans le bassin de Zanda, au Sud-Ouest du plateau Tibétain, de sept fragments de crâne, dont un pratiquement complet par une équipe internationale de paléontologues, clarifie non seulement les origines des grands félins, mais bouleverse également l’arbre phylogénétique de ces prédateurs. Le travail de recherche a fait l’objet d’une publication le 13 novembre 2013 dans la revue Royal Society journal Proceedings B : Himalayan fossils of the oldest known pantherine establish ancient origin of big cats.

Version électronique de l’article « Himalayan fossils of the oldest known pantherine establish ancient origin of big cats. » consultable ici

Le crâne du plus ancien des Panthérinae répertoriés à ce jour.

Le crane découvert, une fois reconstitué numériquement en trois dimensions a pu être comparé à celui des autres grands félins ou Pantherinae. La classification des félins est expliquée ici

Il s’agit d’une « nouvelle » espèce baptisé Panthera blytheae qui ressemblait vraisemblablement beaucoup aux Léopards des neiges actuels (front large, face courte mais crane environ 10% plus petit).

Différentes vues du crane fossile et reconstitution en trois dimensions. D’après [3]. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

L’ensemble des fragments de fossiles trouvés se situent dans des grès grossiers gris datés entre 4,1 et 5,95 millions d’années (ci-après noté Ma) soit fini-Miocène_Pliocène. Panthera blytheae a donc vécu dans les régions froides de l’Himalaya durant au moins toute cette période.

En images avec commentaires en anglais :

Une découverte qui confirme que le berceau évolutif des grands félins se trouve en Asie

Jusqu’ici en effet, le plus vieux fossile de grand félin Félin
Félidés
Les Félins ou Félidés, Felidae, sont une famille de carnivores féliformes. On y distingue les grands félins (Pantherinae) des petits félins (Felinae). Parmi leurs traits caractéristiques figurent leur tête ronde au crâne raccourci, leur mâchoire dotée d’environ trente dents, et leurs griffes rétractiles, exception faite du guépard, du chat viverrin et du chat à tête plate. Les félins sont digitigrades, c’est-à-dire qu’ils marchent en appuyant sur leurs doigts (la plante du pied ne se pose pas sur le sol).
, daté à 3,8 millions d’années, avait été découvert en Afrique [4]. Cela ne collait pas du tout avec les études phylogénétiques et les modèles biogéographiques qui pointaient l’Asie comme le berceau évolutif des grands félins (e.g. [2]).

Évolution Biogéographique des grands félins. Les points et les étoiles représentent la localisation des fossiles trouvés à la surface du globe. Les flèches noires correspondent à une modélisation des mouvements de populations. D’après [3]. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Une découverte qui fait évoluer l’arbre phylogénétique de Pantherinaes

Cette découverte suggère aussi que les premiers représentants du genre Panthera (le genre Panthera appartient à la sous-famille des Panthérinés, et compte : le léopard, le lion, le tigre, le jaguar, la panthère des neiges et désormais Panthera blytheae) auraient vu le jour il y a 10.7 millions d’années, et non 3.8 millions d’années comme cela était supposé jusqu’ici [4].

Arbre phylogénétique des Panthérinae. Les camemberts correspondent à une reconstruction de la répartition géographique des ancêtres ; Les barres noires à l’occurrence stratigraphique des fossiles ; Les barres bleues à l’incertitude associée aux datations et correspond à l’intervalle 95% de confiance issue d’une méthode statistique Bayésienne complexe ; Les boites blanches font référence à des modifications de caractères morphologiques et génétiques. d’après [3]. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

On remarquera sur la figure ci-dessus l’importance des barres d’erreurs en bleu.

D’autres découvertes sont à attendre...

La découverte inespérée de ces nouveaux fossiles en Himalaya laisse entendre la possibilité d’en trouver d’autres en Asie Centrale et Asie du Sud-Est.
L’analyse des fossiles des proies de Panthera blytheae devrait aussi apporter des indications précieuse sur l’évolution de cette lignée endémique.

Par ailleurs, si on considère que la collision Inde-Asie à l’origine de la surrection de la chaine Himalayenne a débutée il y a 50 Ma, de nombreuses études semblent montrer que la majorité de la surrection a eu lieu au Miocène entre 25 Ma et 8 Ma (e.g. [1]). L’apparition du genre Panthéra autour de 10 Ma laisse donc entrevoir une corrélation entre diversification des grands félins et surrection de la chaine himalayenne et des chaines associées (Pamir et Tien Shan).

Références bibilographiques :

[1] Husson, L., Bernet, M., Guillot, S., Huygue, P., Mugnier, J.-L., Replumaz, A.,
Robert, X., and Van der Beek, P., 2014, Dynamic ups and downs of the
Himalaya : Geology, v. 42, p. 839–842, doi:10.1130/G36049.1

[2] Johnson WE et al. 2006 The Late Miocene radiation of modern felidae : a genetic assessment. Science 311, 73–77. doi:10.1126/science.1122277
[Version électronique] http://www.sciencemag.org/content/3...

[3] Tseng ZJ, Wang X, Slater GJ, Takeuchi GT, Li Q, Liu J, Xie G. 2014 Himalayan fossils of the oldest known pantherine establish ancient origin of big cats. Proc. R. Soc. B 281 : 20132686. [Version électronique]
http://dx.doi.org/10.1098/rspb.2013.2686

[4] Werdelin L, Peigne S. 2010 Chapter 32. Carnivora. In Cenozoic mammals of Africa (eds L Werdelin, WJ Sanders), pp. 603–657. Berkeley, CA : University of California Press.

Nos partenaires

Voir également