Envoyer à un ami

JDB EXPE OSI PANTHERA NEPAL 2019Niveau 4

SESSION AVRIL 2019 - VALLEE DU LANGTANG - NEPAL Voir descriptif détaillé

JDB EXPE OSI PANTHERA NEPAL 2019Niveau 4

SESSION AVRIL 2019 - VALLEE DU LANGTANG - NEPAL Voir descriptif détaillé

2
EXPEDITION PANTHERE DES NEIGES NEPAL
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

J-4 Back to Basics - on the path of the mountain ghost...

Le Journal de Bord

EXPÉDITION AVRIL 2019

C’est reparti pour un tour.

Jeudi 11 avril 2019, le nez dans les préparatifs de dernières minutes et ce sont toujours les plus importants quand on y regarde bien. Clément qui ne m’accompagne pas sur cette session s’occupe de coordonner tout le travail en amont et pas des moindres. Julie, qui ne pourra pas m’accompagner elle non plus se contentera -maigre consolation - de reprendre mes infos « petit poucet » pour vous faire vivre l’expé presque en direct. Raj le guide local Népalais viendra me récupérer dimanche matin à l’aéroport Tribuvan de Katmandu, après un bref passage par la Chine bien au Nord Est de la chaine de l’himalaya. Je me souviens encore en octobre dernier le vol majestueux au travers les montagnes comme d’un décor de Walt Disney, incroyable, démesuré, interminable serpent de glace de neige et de roche, inaccessible... Cherchant à reconnaitre, en vain, le massif de notre aventure. Dans quelques jours, lundi même, ce sera à mon tour d’aller chercher Catherine et Lucas, dans la torpeur de Katmandou. D’ici là je retourne à mes préparatifs ! Merci d’avance à Julie !

Pierrot

Dimanche 14 avril
Catherine et Lucas ont bien atterri aujourd’hui à l’aéroport de Katmandou où ils ont rejoint Pierre, sur place depuis quelques jours.
Premier pas pour eux dans l’animation de la capitale népalaise et virée à Bhaktapur. Cette cité située dans la vallée de Katmandou à treize kilomètres de la capitale a été fondée au 12e siècle et est restée jusqu’au 16e siècle le cœur politique et économique du Népal. Bhaktapur fait parti des sites protégés de l’Unesco pour ses riches temples, sa culture et ses pièces d’art en bois, métal et pierre.

Ainsi, après avoir arpenté celle qui fût autrefois appelée la cité des dévots, toute la petite équipe rencontrera Raj, guide népalais originaire du Langtang pour les derniers préparatifs avant de partir à l’aventure... !

JPEG

Mardi 16 avril
Premier soir en montagne, premier orage...
Le bus qui remonte la rivière Trisuli, nous a presque jeté cahin-caha sur le bord de la route de Shyabu Bresi, à peine aux portes de la Chine, pardon du Tibet. L’envie de marcher après ces heures de route nous a soudainement pris et il n’aura fallu que quelques minutes pour enjamber le torrent boueux et découvrir les premiers sentiers en forêt sub-tropicale. Nous dévorons les deux heures de marche qui nous relient au camp de « Land Slide » à 1800m d’altitude, à l’aplomb du village de Thulo Syabru, qui permet de rejoindre les lacs Gosaïnkund, un autre secteur où il sera un jour intéressant d’aller prospecter avec OSI Panthera. En attendant nous croisons quelques ouvriers affairés à conforter les rives de la Langtang Kohla, ce torrent qui dévale au pied des glaciers de la chaine des Langtang, que nous ne pouvons encore voir pour le moment, mais qui vont nous accompagner tout au long de ce séjour scientifique sur les traces de la panthère des neiges... mais pas que...
Les sacs posés au Lodge nous filons profiter de la source d’eau chaude en rive droite.
Sulfureuse, à 40°C c’est un vrai bonheur, dans un écrin de forêt. Face à nous dans les grands arbres en surplomb une petite communauté de langurs gris, ces singes forestiers au regard tranquille et tête noire entouré de blanc, qui semblent nous observer tout autant que nous le faisons. Content de les retrouver si tôt cette année avec la petite équipe déjà émerveillée par tant de luxuriance, de chants d’oiseaux encore énigmatiques, d’insectes sonores, de rhododendrons géants en fleur. Nous commençons doucement à prendre les données naturalistes, ouvrant les pages d’identification des oiseaux du Nepal, comparant avec les informations locales des sirdar et porteur. Les choses se mettent en place dans la bonne humeur du groupe et le désir naissant d’aller voir plus haut, plus loin. Une vraie chute vers le haut !

L’orage gronde encore, je file profiter du spectacle dans mon lit... demain c’est reparti !

- Pierre-

Jeudi 18 avril
Toute la petite équipe de panthéristes va bien ! Un compte-rendu détaillé de leurs aventures des derniers jours devrait arriver prochainement ! A très vite !

JPEG

Dimanche 21 avril
Aujourd’hui le camp a été monté à Langisha Karaka, quasiment au bout de la vallée du Langtang, bien au delà du dernier village, à environ 4,100m d’altitude. Tout le monde va bien malgré le froid et la neige qui tombe encore à cette période dans les hauteurs. De belles observations par ailleurs, jusqu’à 47 tahrs, un gypaète barbu dans son nid ainsi que de nombreux vautours de l’Himalaya !
Pour demain, un transect est prévu, l’occasion, on l’espère de voir des traces de notre mystérieux fantôme des montagnes !

Lundi 22 avril
Aujourd’hui transect vers le camp de Morimoto à partir de Langisha Karaka. De belles observations encore : observation directe de 30 tahrs, d’une curée de vautours de l’Himalaya sur un tahr et sur 4 yaks écrasés dans un éboulement. Nos panthéristes ont également observé des fèces de cerf porte-musc. Cette espèce a pour particularité de ne pas avoir de bois, de posséder deux longues dents ressemblant à des défenses et pour les mâles une poche à musc.
Ce soir il neige au camp de Langisha Karaka. Heureusement, un bon repas chaud est là pour réchauffer les corps et les cœurs avant de s’endormir au chaud sous les tentes.

Vendredi 26 avril
Encore une belle journée d’obs.
Nous partons vers Chonak lake puis Ngengang Karka, moins haut que l’an passé à cause de la neige. Mais nous décidons de faire une marche d’approche silencieuse en forêt pour espérer voir le cerf porte musc ou chevrotain porte musc que j’avais pu observer l’an passé. Nous tombons sur des crottiers puis des empreintes dans la neige et en sortant de la forêt, un individu traversa le groupe à quelques mètres ! Banco ! Un endroit repéré cette fois-ci sera sans doute l’occasion en septembre prochains de poser un piège photo. Les observations s’enchainent. Juste avant de monter nous pouvons observer tranquillement un vautour de l’Himalaya posté à quelques mètres. Puis à la pause repas aux bergeries supérieures, un pika curieux vient traverser nos affaires. Quelques yacks s’invitent au piquenique. Nous refaisons une marche affût à la descente. Catherine reste en forêt jusqu’à 17h pendant que nous rentrons au namaste guest house. En discutant avec un guide népalais il nous montre une photo d’empreinte de panthère des neiges juste au-dessus du village à 4,900m sous le Tserko Ri ! On se rapproche ! Quelle journée !
- Pierre -

JPEG

Mardi 30 avril
Tellement de choses à raconter depuis 3 jours qu’il va me falloir faire un tri pour ne pas saturer le réseau wifi de nos hôtes. Alors wouala, avec OSI Panthera on a repris pied avec la vallée de la rivière Trisuli dans laquelle se jette la rivière Langtang. De belles rencontres sur le chemin du retour. Et puis avec Clement Burzawa le responsable du programme pédagogie logistique au Népal nous devions intervenir dans une école à Katmandu, et finalement nous avons décidé de couper la route du retour en deux et de nous arrêter dans le village de notre guide Raj Pudashaini et du porteur Him pour faire la connaissance des élèves d’une école primaire avant de déjeuner puis un collège public pour faire partager notre projet aux élèves des villages alentour.
- Pierre -

JPEG

Samedi 4 mai
Pierre et Lucas sont bien rentrés et Catherine repart dans quelques jours dans le Chitwan avec Raj, notre guide népalais. C’est donc la fin de cette expédition OSI-Panthera au coeur du Langtang !
Rendez-vous pour la prochaine au mois d’Octobre !

EXPÉDITION DU 29 SEPTEMBRE au 16 OCTOBRE 2019

Dimanche 29 Septembre

Léna, Lucas, Justine, Quentin et Aurore sont bien arrivés dans le pays et ont été récupéré à l’aéroport par Clément et Benoit, les deux encadrants scientifiques de cette expédition. Cette nuit la petite équipe dort à Bhaktapur, ancienne capitale du Népal située dans la vallée de Katmandu. Première visite également de Durbarsquare – quartier historique de la ville – et découverte de la culture népalaise ainsi que de la ville et de ses temples anciens. L’équipe a en plus la chance d’arriver au début de l’un des plus grands festivals du Népal : Dashain. Chants, musique, et festivités sont de mises, l’occasion parfaite pour approcher au plus près la culture traditionnelle népalaise.

Lundi 30 Septembre

Petit déjeuner au cœur de la vieille ville puis vérification des affaires de trek. Direction Katmandu : achat de matériel manquant pour certains participants puis visite du temple des singes Swayambhunath. Fin de la journée autour d’un repas chaud à Katmandu et discussion sur le projet scientifique avant le grand départ !

Mardi 1 Octobre

Levés à 5h, nous partons de Bhaktapur en taxi à 6h pour rejoindre Katmandou. Petit rebondissement, les bus sont annulés à cause du festival en cours. Nous prenons donc des 4x4 pour rejoindre le Langtang.

La mousson étant très tardive cette année, la route pour le Langtang est boueuse et compliquée. Après 7h de voyage, nous arrivons au village de Syafrubesi (1500m), notre point de départ pour le trek. Nous démarrons avec 2h de marche dont la dernière demie heure se fait à la frontale (une super expérience !) pour tiwali (1800m environ) où nous dormons dans notre premier lodge ! De bons repas Népalais ainsi qu’une douche chaude termine cette journée mouvementée.

Mercredi 2 Octobre

Départ à 8h15 ce matin, nous marchons environ 6h à travers la jungle. Nous y découvrons une faune très riche et abondante. Le chant des oiseaux et le grondement de la rivière en contrebas accompagnent notre progressive évolution vers Riverside, petit lodge au bord de la Langtang Khola à 2750m. l’arrivée se fait dans la brume de la montagne et nous commençons à nous rendre compte de la fraîcheur des soirées ici.

Première soirée de détermination des observations de la journée, ainsi que de la mise en place des rôles de chacun pour chaque journée. La soirée s’enchaîne avec un bon repas ainsi qu’un superbe temps d’échange avec les Népalais (guides et porteurs). Nous sommes tous très heureux de pouvoir échanger et partager autant, les Népalais n’ont pas forcément l’habitude de ce genre de contact avec les étrangers lors des treks, la preuve que ce genre d’expédition fait la différence. Nous en ressortons tous satisfait et décidons de mettre cela en place tous les soirs.

Jeudi 3 Octobre

Départ à 6h30 ce matin afin de pouvoir observer au mieux la faune sauvage ! Pari réussi car nous observons à deux reprises et de très près de superbes singes à longues queues (Langurs ici), ainsi que des Muntjac (sorte de cervidé) et de nombreux oiseaux plus colorés les uns que les autres (pensées à ce petit oiseaux orange « radioactif »).

C’est sous un superbe soleil que nous sortons de la forêt vers 3000m et apercevons les premiers pics enneigés, dont le Langtang Lirung I qui culmine à 7774m et paraît comme un géant auprès duquel nous passons pour rejoindre le petit village de Mundu situé à 3600m.

Grosse journée de marche pour tout le monde mais une arrivée en début d’après-midi permet un repos bien mérité pour toute l’équipe. Les gérants de la Guest house où nous passons la nuit initie Léna, Justine et Aurore aux traditionnels habits Népalais. Un vrai plaisir, et un fort moment d’échange.

Vendredi 4 Octobre

Levé plus tardif après la longue journée du mercredi. Nous sommes partis vers 11h de Mundu en direction de notre dernière guest house à Kyanjin. Après avoir marché environ 2 heures, nous avons pu profiter d’un repas avant d’aller faire une prospection le long de la rivière. Au cours de cette prospection nous avons pu observer de nombreux oiseaux dont des cincles plongeurs plonger dans la rivière. Sur le chemin du retour, nous avons pu admirer une brume englobant le magnifique paysage montagnard donnant un aspect mystique à cette expédition.

Samedi 5 Octobre

Levé 6h pour partir prospecter en deux groupes : l’un dans la forêt et l’autre dans la montagne. Rando de 6h pour la forêt avec beaucoup d’observations intéressantes dont le Cerf porte-musc. Le groupe montagne a essentiellement observé des oiseaux pendant leurs 7h de randonnée jusqu’au sommet du Kyanjin Ri (4770m). Les deux groupes ont pu apprécier le magnifique paysage qui les entourait, entre les sommets, les glaciers, la forêt et la rivière. Le repos est bien mérité ! Préparatifs pour le grand départ demain matin pour Langhisa Kharka, où l’équipe restera quelque jours sous tentes.

Dimanche 6 Octobre

Départ de bonne heure avec énergie, l’équipe quitte le confort des lodges de Kyanjing Gumpa afin de rejoindre Langhisa Kharkha en pleine nature. Nous évoluons au cœur de la vallée en longeant la rivière du Langtang Khola pendant 5h. Nous arrivons au base camp de Langhisa où nous installons le camp afin de passer notre première nuit sous tente.

Lundi 7 Octobre

Transects à proximité d’un glacier dans un petite vallée au sud, nous prospectons le long des crêtes et trouvons de nombreux indices de prédateurs et d’ongulés. Une petite vallée donc riche en vie et en présence animale.

Les analyses nous confirmerons si nous avons trouvé de la Panthère.

Mardi 8 Octobre

Ce matin, nous réalisons un transect le long de la rivière menant au Morimoto Base Camp. Nous y trouvons de nombreuses empreintes de loups mais surtout quelques-unes de Panthère ! C’est donc une superbe piste découverte. Nous sommes bien sur la bonne voie ! La journée est aussi ponctuée par de superbes observations de rapaces et d’ongulés. L’équipe se divise en deux groupes afin de prospecter plusieurs lieux à proximité. Au retour du camp, après un repas de bonne heure, c’est une soirée danse qui s’improvise avec les Népalais.

Mercredi 9 Octobre

Après une nuits très froide, le réveil se fait avec le soleil qui réchauffent les corps et les esprits. Nous prenons un petit déjeuner bien mérité et nous nous lançons dans la prospection le long d’un glacier au nord où nous y trouvons beaucoup de traces de présences d’ongulés. Sur la redescente, un petit groupe tombe le long de crêtes beaucoup de fèces de prédateurs. Probablement notre Panthère qui serait passée par là. De belles données en perspectives !! Nous revenons tranquillement au camp après avoir approché les 5000m. Le repos au camp est bien mérité

Jeudi 10 Octobre

Nous partons de Langhisa Kharka. Notre aventure sous tente est terminée, direction Kyanjing Gumpa ! Après 4h de descente, à un rythme paisible mais sou un vent de face très fort, nous arrivons à au Namaste Hotel. Les gérants très sympathiques sont de précieux alliés et sources d’informations dans cette vallée.

Vendredi 11 Octobre

Après avoir salué les gérants du Namaste hôtel lors de chaleureux en revoir, nous poursuivons notre descente. Mais un premier arrêt s’impose au temple de Kyanjin afin d’y découvrir ce petit lieu haut en couleur et en peintures sacrées.

Après peu de temps, nous nous arrêtons manger à Mundu (3200m), l’un de nos lieux de passages de la montée. Enfin nous repartons, et descendons la montagne, étage par étage, marche par marche, chemin par chemins. Nous nous retrouvons de nouveaux vers 2900m dans la jungle, on peut y entendre de nombreux oiseaux, bien moins silencieux que tout là-haut ! Mais tout autant agréable.

Après 6h de marche et d’observations, nous arrivons à Woodland, au cœur de la forêt (2700m) où nous passons la nuit. Les jeux de cartes sont de mises pour ce soir ! Couché tôt car nous avons un programme de bonheur demain matin.

Samedi 12 Octobre

Réveil à 5h30, juste avant le lever du soleil. L’équipe a décidée ce matin de faire un affût dans la jungle afin d’observer la faune sauvage. Après un petit peu de marche, nous décidons de nous arrêter à l’écart des chemins avec une vue dégagée, sans un bruit, sans un mouvement pour tenter d’apercevoir le maximum d’animaux.

Le Panda roux n’était pas au rendez-vous mais l’équipe a pu apercevoir de nombreux écureuils et superbes oiseaux virevoltants à proximité.

Retour pour 7h45 au lodge, petit déjeuner puis départ vers 8h30. Nous croisons de nombreux trekkeur qui commencent leur ascensions. Et oui, la pleine saison de trek a enfin commencée ! Nous observons de nombreux petits oiseaux lors de notre descente malgré une faune sauvage plus discrète dû à une présence humaine plus importante.

Après 6h de marche nous arrivons à destination dans un petit lodge avant Tiwali, au bord de la rivière. Quel calme impressionnant ici ! Douche chaude pour tout le monde et petite frayeur avant de se coucher pour certain du à la visite (inoffensive) d’une petite bête à 8 pattes.

Dimanche 13 Octobre

Réveil de bonheur près de la rivière, petite déjeuner juste avant les premières lueurs puis nous quittons notre dernier lodge de montagne. L’équipe entame une bonne heure de marche sous le chant des oiseaux aussi matinaux que nous afin de rejoindre Syafrubesi où nous prenons le bus pour le village de notre guide.

C’est parti pour 3h30 de bus mouvementées sur les routes du Langtang ! Enfin après, 20mn de marche pour rejoindre le village, nous arrivons à destination.

L’équipe rencontre toute la famille de Raj (proche et éloignée). C’est le dernier jour du Festival Dashain, moment extrêmement important dans l’année pour les Népalais.

Un « Tika » (pour rouge sur le front) particulier fait de Riz pigmenté de rouge est apposé par l’aîné de la Famille (le père de Raj) à toute la famille et même aux volontaires, véritable symbole de longue vie et de chance dans la religion hindouiste.

Him notre porteur nous invite et chez lui où nous rencontrons aussi toute sa famille. Après un repas autour d’un dhal bat (plat typiquement népalais à base de riz et de soupe de lentille), les membres de l’expédition s’essayent aux coutumes népalaises et tentent donc cette fois de manger ce plat avec… les mains ! Expérience étonnante pour chacun, mais agréable au final !

Ensuite la soirée se déroule autour de chants mais surtout de danses sur des musiques Népalaises afin de célébrer le dernier jour du festival. Toute la famille est présente, tout le monde s’essaye aux danses népalaises. Super moment de partage autour de la musique et de la fête. De précieux moments authentiques qui resteront gravés dans les mémoires de chacun.

Lundi 14 Octobre

Journée de retour sur Kathmandu ! Nous quittons avec regret la famille si accueillante de Raj. Des en devoirs qui font chaud au cœur, après ces belles rencontres.

L’équipe embarque donc dans le bus pour 5h30 de voyage sur les petites routes afin d’atteindre la capitale.

Une fois arrivée, nous nous rendons à la Yellow house, à proximité de Thamel où nous passerons les dernières nuits de cette expédition.

Petite balade shopping puis un bon restaurant est organisé afin de fêter ce retour d’expédition. La team découvre la nuit nocturne de Kathmandu et de Thamel en profitant d’un bar animé par de super concerts.

Mardi 15 Octobre

Petit déjeuner à la Yellow House puis direction de Big Bodnath à Kathmandu, site incroyable classé patrimoine mondiale de l’UNESCO. C’est la plus grande Stupa du Népal et l’une des plus impressionnante d’Asie. Balade dans les quartiers aux alentours puis approche du temple des morts : Pashupatinath, haut lieu de recueil pour les Népalais et lieu sacré pour l’indouisme.

Cette après-midi c’est temps libre ! Elle est consacrée aux achats en tous genre, notamment de superbes écharpes typiques du Népal en cashmere et en pashmina. Cette après midi est aussi ponctuée par un dernier verre avec notre guide Raj. C’est le moment des en revoir après ces 14 jours de treks passés ensemble et ces instants d’échanges si précieux.

Lucas est un peu malade pour cette dernière soirée mais la team se rend au restaurant pour partager un repas tous ensemble. Un joli bâton de parole permet à chacun d’exprimer son ressenti sur l’expédition après cette aventure formidable.

Mercredi 16 Octobre

Grand jour du départ !

Lucas, Aurore, Justine et Quentin partent pour quelques jours dans la jungle du Chitwan afin de tenter d’apercevoir de nombreuses espèces d’oiseaux et même du Rhinocéros unicorne. Benoît prend son avion pendant que Léna et Clément profitent de Kathmandu.

C’est la fin de cette superbe expédition très riche en observation et en rencontre de tous les genres.

Les prochains volontaires arrivent bientôt… Cette saison d’expéditions népalaises ne fait que commencer

EXPÉDITION DE FIN OCTOBRE 2019

Dimanche 20 Octobre

C’est le début d’une nouvelle aventure pour les panthéristes. Étienne et Sarah sont bien arrivés à Katmandou tandis que Jérôme et Maëlle, arrivés un peu avant à rejoint l’équipe directement à Bhaktapur.
Après un repas tous ensemble, les volontaires ont pu profiter du savoir faire de nos hôtes et ont pu suivre un cours de poterie donné par Sajan. Une expérience qui a ravi tout le monde.
L’équipe est ensuite partie à la découverte de Bhaktapur afin d’admirer les temples centenaires et la richesse culturelle de la ville.
Repos assez tôt car demain c’est le grand départ !

Mardi 22 Octobre

Après une bonne nuit de sommeil à Peiaro (1800m) et un bon petit déjeuner (enfin sauf pour quelques momos), c’est le départ du lodge ce matin à 8h. tout l’équipe est en forme ! Au bout de seulement quelques minutes de marches nous observons déjà les premiers langurs (singes à longues queues). Les premières heures sont les plus difficile mais c’est une bonne mise en marche pour toute l’équipe qui prend petit à petit le rythme du trek. De nombreux oiseaux accompagnent notre montée à travers la jungle.

JPEG

Après 5h de marche, nous mangeons à Lama hôtel, repas qui permet de retrouver l’énergie nécessaire pour la journée. Nous observons de magnifiques rapaces survolant la jungle pendant la pause déjeuner.

Nous repartons pour 1h de marche afin d’atteindre notre destination, Riverside situé à 2750m où nous passerons la nuit. En chemin nous avons pu observer des cincles plongeur et bien d’autres animaux. La soirée se termine avec un bon repas et un temps de bâton de parole. Tout le monde est d’accord, c’est une super ambiance qui règne au sein de l’équipe !

JPEG

Mercredi 23 octobre 2019

Riverside - Mundu
Nous décidons de partir à la fraiche afin de mieux observer la faune locale. Malgré la plus grande vigilance, nous ne fîmes pas la rencontre du panda roux sur le chemin. De nombreux oiseaux, des écureuils et bharals firent tout de même notre bonheur. Après avoir passé la barre des 3000m, la foret de rhododendrons fit place à l’étage subalpin. Le paysage s’ouvre laissant apparaitre les premiers sommets enneigés dont le Langtang Lireng qui culmine à plus de 7000 mètres. Après avoir traversé un des ponts suspendus au dessus d’un affluent de la Trisuli, nous nous désaltérons en goutant une spécialité locale : le jus d’argouse (de saison). Les pentes s’adoucissent au plaisir de certains jusqu’au lieu du déjeuner. Durant l’après-midi nous traversons des glissements de terrains (landslide) témoignant de la violence du séisme d’avril 2015. C’est en arrivant à Langtang que l’ampleur des dégâts du tremblement de terre se révèle à nous : le village a complétement disparu sous des tonnes de roches. Nous en profitons pour visiter le mémorial de la catastrophe avant de rejoindre notre destination de la soirée au milieu des Yaks. L’accueil au Golden Holidays ne pouvait être plus chaleureux, massala tea et jeux de carte font notre plus grand bonheur. Après un bon repas, nous avons bénéficié d’un moment d’échange privilégié avec l’ensemble des membres de l’expédition dont l’équipe népalaise. Moments forts de partage et d’ouverture culturelle, la soirée se termine dans la bonne humeur et les fous rires.

Jeudi 24 Octobre 2019

Mundu-Kyanjin Gumpa.

Après l’intense journée de la veille, nous décidons de prendre notre temps le matin, grasse matinée pour certains, café en terrasse pour d’autres.
Au passage nous avons observé un pica et plusieurs centaines de pigeons des neiges.
Trekkeurs et népalais partent tous ensemble sous un ciel dégagé par le vent d’altitude. Sur le sentier, nous nous arrêtons boire une boisson chaude au Hard Rock Café chez Dolma. Nous y observons deux buses de l’Himalaya.
JPEG
Ensuite, nous passons au pied de la moraine frontale glacière du Langtang Lirung, sur laquelle a été construite il y a quelques années une centrale électrique alimentant les villages alentours.
Nous observons sur l’ubac un secteur sur lequel nous irons demain.
Puis nous arrivons sur un promontoire qui nous permet d’avoir à la fois la vue sur le village de Kyanjin Gumpa ainsi que sur le glacier du Langtang Lirung, nous en prenons pleins les yeux !
Nous nous installons dans notre Guest House Hotel et prenons notre repas du midi. dans l’après midi certains d’entre nous partent pour une boucle « transect » dans le cône de déjection au bas du village. Tout en remontant la rive droite de la Langtang River, nous observons d’une part, trois couples de cincles plongeurs (Brown diver) et d’autre part, au milieu des traces de yacks, des traces d’ongulés. En revenant, nous pouvons admirer le coucher de soleil qui se reflète sur le haut des montagnes et des glaciers.
Enfin, pour finir cette bonne journée, quoi de mieux qu’un bon repas et de bonnes parties de cartes tous ensemble.

Vendredi 24 Octobre 2019

Ce matin réveil à Kyanijn de bonne heure. Après un petit déjeuné copieux nous faisons deux équipes : l’une va explorer la rive droite du glacier au dessus du village tandis que l’autre se rend dans la forêt en rive gauche de la Langtang Khola.
La première équipe composée de Maëlle, Jérôme et Clément monte doucement grâce aux petits sentiers formés par le passage des Yaks. En chemin nous apercevons du Gypaète barbu, une buse de l’Himalaya ainsi que quelques petits passereaux qui virevoltent lors de notre passage.
La montée continue jusqu’au Langtang lirung base camp puis nous nous approchons du pied d’un cirque enneigé formé par les gigantesques Langtang Lirung II et Langtang Himal qui culminent chacun à plus de 7000m. Nous mangeons à proximité et profitons du spectacle donné par les séracs se décrochant de la montagne. Ce sont de véritables cascades de neiges qui s’écoulent le long de ces sommets. Après ces images impressionnantes et une petite sieste au soleil, nous redescendons à Kyanjin gumpa.
La seconde équipe composée de Sarah, Étienne, Pierre et Raj partent sur la route du col de la Ganja la pass. Après avoir traversé la rivière, nous entrons dans une forêt où nous tentons d’observer la faune sauvage. Sur le chemin nous trouvons des crottes d’ongulés et de loup, des os et nous avons l’occasion de voir de près un Pika. Pendant la sieste, deux grand corbeaux viennent tenter de grappiller les restes. Lors que nous repartons nous avons l’occasion d’observer de nombreux pigeons des neiges. Le temps change, le vent se lève, nous échangeons par radio avec l’autre groupe et prenons la route de Kyanjin. En chemin, nous croisons les militaires qui sont présents pour la lutte anti-braconnage. Enjeux majeur de la protection de la biodiversité dans la réserve.
JPEG

Samedi 26 Octobre 2019

Départ de Kyanjin pour le camp de Numthang plus loin dans la vallée.
Maëlle et Clément vont prospecter aux alentours du Tsergo ri tandis que les autres réalisent un transect le long de la rivière, très bon endroit pour repérer des traces dans le sable.

Jeudi 31 Octobre 2019

Après un dernier transect tous ensemble en deux groupes sur les moraines latérales du glacier kinjing phu (vieilles montagnes en chinois, on est pas loin de la frontière), le groupe doit se séparer pour permettre à Maëlle de rentrer plutôt reprendre les cours avec ses élèves . Ils partent donc le 30/10 vers Mundu. Plus de parties de tarots à 5 !! SNIF !!!!

Nous partons de notre côté pour un dernier transect vers le tilman pass un autre glacier gigantesque. Nous longeons la moraine latérale droite véritable fil de rasoir propice à la recherche d’indices. Elle nous permet de monter jusqu’à 4400m, nous sommes désormais en pleine forme et de bon entrain. Quelques fèces de porte musc assez récents, un envol de tétraogalles du Tibet, un vieux crane de Tahar, des yacks, et surprise de taille , un beau gratis de panthères encore très frais. L’urine y est encore présente et nous faisons dans le doute un prélèvement. Après consultation avec Julie en France, il ne sera pas exploitable en l’état, mais la donnée nous conforte dans ce travail de recherche.
Le temps a tourné. Les nuages de foehn sont menaçants et dans la nuit la température chute et du grésil tombe sur nos tentes, et celles des autres expéditions scientifiques en cours (glaciologues) . Heureusement l’alerte aura été trop brève pour nous embarrasser. Le réveil est glacial mais ensoleillé . Nous quittons donc 31 au matin le camp de langshisha karka (4150m) chargés de super souvenirs de danses, de jeux, de rire et de partage, de sueurs et d’observations. Tous en forme nous échouons avec plaisir dans le confort (tout relatif) de Kiangjin Gumba . Demain descente sous la barre des 3000 vers river side. Prochaines news en arrivant sur syabrubresi pour notre part. Peut être que vous en aurez de Clément et Maëlle sur katmandu demain !! La bise aux familles, tout le monde va bien !
PNGJPEGJPEG
JPEGJPEGJPEG

Nos partenaires

Voir également