Classe Sciences Sur les traces de l'Ours des Pyrénées - Mai 2012

L'Ours des Pyrénées... que d'enjeux autour de cette espèce à la fois discrète et emblématique... Une classe de découvertes scientifiques aux (...) Voir descriptif détaillé

Classe Sciences Sur les traces de l'Ours des Pyrénées - Mai 2012

L'Ours des Pyrénées... que d'enjeux autour de cette espèce à la fois discrète et emblématique... Une classe de découvertes scientifiques aux (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Mardi 22 Mai, 41 jeunes pisteurs-naturalistes de l’école Immaculée Conception de Toulouse, et âgés de 7 à 9 ans, sont arrivés au Mourtis pour 4 jours de découvertes et de suivi actif ! Venez partager ici, avec eux, leurs aventures !

Le Journal de Bord

Mardi 22 mai 2012

Après avoir eu du mal à sortir de l’agglomération toulousaine, nous avons été accueillis par la forêt pyrénéenne, le relief montagnard imposant une fin de trajet sinueuse.
Sur le parking, une fois descendus du car, toute l’équipe qui s’occupera de nous le long du séjour nous souhaita la bienvenue. Nous découvrîmes nos chambres avant de nous rendre dans la salle des repas pour le déjeuner.

Étant requinqués, nous partîmes à le découverte de l’environnement proche pour nous dégourdir les jambes et prendre un premier grand bol d’air d’altitude suivit d’une petite histoire relatant l’objectif de notre séjour dans les Pyrénées racontée comme tel par un des éducateurs.

« Bonjour à tous, bienvenu au Mourtis, qui est une station de ski ou nous avons la chance d’avoir une belle forêt, celle-ci s’appelle la forêt de Pan. Dans cette forêt vit un bon nombre d’animaux sauvages mais aussi des petits êtres étranges et discrets que nous appelons les Pyrénétins. Chaque année au moment du printemps les Pyrénétins organisent une grande fête : « la fête du printemps », où tous les animaux de la forêt sont conviés.

Or cette année, aucune nouvelle de l’ours et aucun animal ne l’a croisé. Ni le cerf, ni le blaireau, ni le renard…Les Pyrénétins sont bien embêtés car il est hors de question de faire la fête du printemps sans l’ours. Le chef des Pyrénétins ayant appris que des enfants venaient au Mourtis, nous a demandé en gromolo (langage des Pyrénétins) notre aide pour retrouver la trace de l’ours durant cette semaine… »



Phases Contact – Découverte

Le trajet ayant duré plus longtemps que prévu, la phase contact prévue en matinée dut être mélangée avec la phase découverte de l’après-midi.
Ainsi, nous fîmes quatre ateliers. Le but étant d’approcher la faune et la flore pyrénéenne voisine de l’ours. L’un fut consacré à la découverte de petits trésors trouvés dans la nature proche et de leur observation plus en détails avec des loupes et des microscopes.

A droite, une aiguille de sapin blanc.



L’autre, consistait à apprendre à reconnaître les empreintes des animaux de la forêt, avec en conclusion, les différentes traces de l’Ours (laissées, poils, griffades et empreintes).














Le troisième, se déroulant à la lisière de la forêt, explicitait le régime alimentaire de l’ours en découvrant les insectes, mousses et autres buisson à baies du sous-bois.


Enfin, le dernier nous a permis de nous mettre dans la peau de l’ours en utilisant les trois sens que sont « le touché, la vue et l’odorat » dans le but de reconnaître divers éléments naturels.



Nos estomacs grouillant légèrement, nous nous rassemblâmes pour goûter. Puis, nous retournâmes dehors afin de terminer d’extérioriser l’énergie accumulée dans le car en faisant un grand jeu d’extérieur.
La faim devint plus forte que notre dynamisme et nous allâmes nous restaurer. Nous eûmes la chance, pendant le repas, d’observer à travers la fenêtre de la salle à manger un petit groupe de chevreuil. Certains, plus intéressés que d’autres, purent les voir aux jumelles.
Le dessert fini, nous écoutâmes un conte retraçant l’histoire de la toponymie de l’ail des ours, jolie fleur blanche des Pyrénées. Enfin, le sommeil emportant les muscles des paupières, comme on l’espère, la nuit emportera les nuages, nous partîmes nous coucher.

A demain pour la suite du récit pyrénéen.

Mercredi 23 mai 2012

Ce matin après avoir pris le petit déjeuner et nous être préparés, nous avons quitté le Mourtis (9h30) pour une randonnée dans la forêt, direction le col du porte d’Aspet.

Phase Approfondissement

Une fois arrivés sur place vers 10h45 nous avons reçu le pique-nique avant de nous aventurer dans la hêtraie.


Guidés par les éducateurs nous avons participé aux activités suivantes :

-  Recherche d’éléments naturels dont la couleur correspond à une palette de colories.
-  Se camoufler comme l’ours dans la nature.
-  Lecture de paysage (observation de la topographie des Pyrénées) et charades.
-  Recherche de feuilles avec différentes caractéristiques (nous avons appris à les reconnaître ainsi que les arbres auxquels elles appartiennent.)















Enfin après avoir crapahuté dans la forêt des « Pyrénétins » nous arrivâmes au repas tant attendu dans la zone d’estives.


Nous prîmes un bon pique-nique sous un soleil radieux.


Par la suite les activités reprirent leurs cours dans le but de partir à la découverte de la tanière ou « tute » de l’ours.



C’était très impressionnant !!!
Une fois ces activités réalisées nous sommes redescendus jusqu’au point de départ ou nous avons savourés un goûter bien mérité. Durant toute la ballade nous avons eu la chance de voir des milans, des vautours fauves, des orchidées dont une ophrys (ci-dessous) et bien d’autres choses encore...


De retour au centre et après avoir dîné nous avons découvert avec enthousiasme la carte stellaire et les constellations ainsi que leurs histoires.

Jeudi 24 mai 2012

Phase Projet

Ce matin, après avoir passé du temps dans la bibliothèque nous avons profité d’un temps magnifique et d’un ciel dégagé pour faire quelques activités sur la terrasse.
Ces derniers jours nous avons appris à mieux connaître l’ours.
Aujourd’hui, avec nos éducateurs scientifiques, nous avons réfléchi à diverses façons de suivre les traces de celui-ci.


Après le repas nous avons mis en place une station expérimentale.
Un site sur lequel nous avons disposé plusieurs pièges pour recueillir les indices de passages de l’ours : des pièges à poils, un piège photos, un piège à empreintes et un appât pour attirer l’ours (substance composée de résine de pin qu’affectionne particulièrement l’ours).

Dans l’ordre, voici les pièges à poils :




Les pièges photos :




Les pièges à empreintes (de la terre retournée) :



Puis, après le goûter un apiculteur est venu nous présenter les abeilles, la composition et le fonctionnement de la ruche. Il nous a alors montré un petit film sur le travail de l’apiculteur et l’importance du rôle que jouent les abeilles pour la pollinisation des fleurs.



A la fin de ses explications il nous a proposé de goûter son miel (Mmmmm que c’est bon), puis nous sommes partis jouer dehors.

Le dîner fût un barbecue des plus appréciés par cette journée estivale ! Nous avons pu déguster de très bonnes côtes d’agneau, d’un animal de la vallée ayant pâturé la saison dernière dans les estives alentours.

La soirée s’est terminée avec une veillée que nous avons organisée nous-mêmes avec poèmes, chants, pièce de théâtre et deux histoires sur la région, contées par un éducateur.

Puis, vint l’heure d’aller recharger nos batteries au fond de nos lits !
A demain pour le dernier jour dans les belles montagnes des Pyrénées.

Vendredi 25 mai 2012

Nous nous sommes réveillés une fois de plus sous les doux rayons du soleil qui régnaient désormais sans partage sur la toile azurée au-dessus de nos têtes. Têtes qui furent mises à bonne contribution ce dernier jour.

Phase Retransmission

Nous nous creusâmes donc la cervelle pour nous remémorer les différentes activités de la semaine et les moyens de les restituer aux autres. Certains choisir de travailler sur les étoiles, d’autres sur la station expérimentale, ou même sur la tanière plus spécifiquement.


Après le déjeuner, nos retransmissions bien prêtes, nous fîmes partager à tous le fruit de notre travail. Le mode théâtral fut une façon de s’exprimer, au même titre que les panneaux explicatifs.




Voici quelques créations parmi bien d’autres :









Et puis vint le temps des adieux et des remerciements. Nous avons tous passé une petite semaine formidable, et éducateurs scientifiques comme enfants témoignent leur contentement au reste de l’assemblée. Après quatre jours riches en partage et expériences, il est temps de quitter le pays magique de l’ours et d’apprendre la dernière leçon de la nature : tout est amené à se terminer un moment ou un autre...!

Alors à bientôt peut-être, dans la forêt des « Pyrénétins » !!!

Afin de visualiser les 5 affiches de l’Association Pays de l’Ours - Adet, veuillez cliquer sur la photo ci-dessous :

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également